Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : voici dans quels cas vous pourrez vous faire rembourser votre billet d'avion vers un pays interdisant les séjours

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


La pandémie de coronavirus perturbe le transport aérien, et la déclaration surprise de Donald Trump mercredi 11 mars ne va rien arranger. Le président des Etats-Unis a annoncé l'interdiction d'entrée sur le territoire américain, pour 30 jours, de toute personne ayant séjourné dans l'espace Schengen ces 14 derniers jours, y compris en France. Les Etats-Unis rejoignent donc la liste des pays dans lesquels les Français ne peuvent plus se rendre, qui comprend notamment l'Inde, Israël ou encore la Jordanie.

De nombreux autres pays imposent 14 jours de quarantaine à toute personne qui arrive de France. L'Association internationale du transport aérien (IATA) tient une liste des restrictions dans chaque pays (en anglais). En France, le ministère des Affaires étrangères met régulièrement à jour les informations destinées aux voyageurs sur son site.

Si vous aviez prévu de vous rendre dans un de ces pays, vous désirez peut-être désormais vous faire rembourser de vos billets. Voici les différents cas de figure :

Si la compagnie annule le vol, vous êtes en droit de réclamer un remboursement

Il y a un seul cas de figure où la compagnie est dans l'obligation de vous rembourser : si votre vol est purement et simplement annulé. "C'est une garantie prévue par le règlement européen 261/2004", affirme Baptiste Lo-Presti, responsable juridique chez Air Indemnité. "Il s'applique quand le vol est au départ de l'Union européenne ou si le vol est à destination de l'UE et est opéré par une compagnie basée dans l'UE."

La décision de Donald Trump ayant pris tout le monde de court, les sites internet des compagnies ne sont pas forcément à jour. Sur celui d'Air France, la compagnie indique étudier "actuellement l'impact des mesures présentées par le Département américain de la Sécurité Intérieure" sur ses opérations vers les États-Unis. Elle ajoute qu'il est possible de demander à reporter son voyage ou à se faire rembourser. Toutes les informations sont sur cette page.

Pour Baptiste Lo-Presti, il est préférable de ne pas se précipiter si vous souhaitez récupérer votre argent : si vous échangez votre billet contre un autre dans plusieurs mois, vous pourrez ne plus avoir droit à un remboursement.

Dès que votre vol est effectivement annulé, la compagnie est "en principe" tenue "juridiquement de [vous] rembourser". "Cela ne nécessite pas d'intervention" de votre part, explique Baptiste Lo-Presti. "Il ne faut pas présager de la mauvaise volonté des compagnies, mais il est préférable de vérifier qu'elles font la démarche."

À partir de l'annulation, le délai de remboursement est de 7 jours. Si celui-ci n'intervient pas automatiquement, on peut "le demander jusqu'à 5 ans à compter de la date d'annulation du vol", précise Baptise Lo-Presti.

Si la compagnie maintient le vol, c'est plus compliqué

Certaines compagnies continuent d'opérer des vols entre la France et des pays où les Français n'ont pas le droit de se rendre. C'est le cas, d'après le site de Paris Aéroports, de El Al Israel Airlines entre Paris et Tel-Aviv, ou encore d'Air France entre Paris et l'Inde.

"On est là dans quelque chose de très inédit", affirme Baptise Lo-Presti. "En principe, le passager n'a pas le droit au remboursement." Le spécialiste se veut cependant rassurant, et invite les clients à "se renseigner directement auprès de la compagnie" et à "négocier un geste commercial qui devrait avoir lieu, car on est dans une situation totalement inédite".

Le remboursement de votre hébergement dépend de votre situation

Vous n'êtes assurés de voir votre hébergement remboursé que dans un seul cas : si vous avez acheté "un séjour complet auprès d'un voyagiste", indique Véronique Louis-Arsène du service juridique d'UFC-Que Choisir. "Le consommateur est censé avoir le choix" entre un avoir, un décalage du séjour, ou un remboursement, précise-t-elle. "Mais il peut exiger un remboursement."

Celui-ci risque cependant de mettre un long moment à arriver. "Vu les circonstances, cela peut prendre du temps", prévient Véronique Louis-Arsène. "On est dans des circonstances exceptionnelles."

Si vous avez réservé votre hôtel ou votre AirBnb séparément de votre vol, vous pourrez uniquement vous faire rembourser si cela est prévu dans les conditions générales de vente de la plateforme que vous avez utilisée.

Enfin, ne comptez pas trop sur une possible indemnisation de la part de la compagnie aérienne pour couvrir les frais d'hébergement. En cas de circonstances extraordinaires, celle-ci n'est pas tenue de vous verser une somme. La situation actuelle fait partie des cas où la raison de l'annulation est "extérieure à la responsabilité de la compagnie", explique Baptiste Lo-Presti. "Cela rend l'indemnisation très compliquée."

Découvrir plus d'articles sur :