Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coty accusé d'avoir volé des secrets industriels aux marques cosmétiques de Kim Kardashian et Kylie Jenner

Coty accusé d'avoir volé des secrets industriels aux marques cosmétiques de Kim Kardashian et Kylie Jenner
Le magazine Forbes, qui avait fait poser Kylie Jenner sur sa couverture en tant que "plus jeune 'self-made' milliardaire au monde", affirme qu'elle a falsifié ses comptes. © Associated Press

Seed Beauty, la société à l'origine des lignes de cosmétiques à succès de Kim Kardashian West et de sa soeur, Kylie Jenner, a accusé son concurrent, Coty, d'avoir volé des secrets industriels lorsqu'il a investi dans Kylie Cosmetics au début de l'année. Alors que Coty se trouve en difficulté, la multinationale a récemment acquis une participation de 20% dans KKW Beauty, la ligne de cosmétiques de Kim Kardashian-West. Aujourd'hui, Seed Beauty veut que la justice américaine intervienne et protège sa "recette secrète"."Par profond respect pour Kylie Jenner, Kim Kardashian et les entreprises très prospères que Seed a créées avec elles, Seed a tenté de résoudre ce conflit en privé et a demandé à plusieurs reprises des assurances concernant la fuite d'informations exclusives, appartenant à Seed et concernant King Kylie, à Coty", a déclaré Seed dans la plainte partiellement censurée déposée ce mardi 30 juin, à la cour supérieure de Californie.

"Coty et King Kylie ont constamment refusé de donner ces assurances", a déclaré Seed, affirmant que la récente transaction de son concurrent était tout simplement "un subterfuge pour en apprendre plus sur les méthodes commerciales confidentielles de Seed". Seed demande donc à la cour une nouvelle injonction, à l'image de celle qu'elle a reçue plus tôt en juin, qui empêcherait Kim Kardashian West de partager des secrets industriels de l'entreprise, dans le cadre de son accord avec Coty. "Cette action a pour but d'arrêter le vol par Coty du business model précurseur, appartenant à Seed, qui a révolutionné l'industrie des cosmétiques", a déclaré Seed.

Coty, qui n'a pas encore répondu officiellement à la plainte, a refusé la demande de commentaire de Business Insider US. Les représentants de Kylie Jenner n'ont pas non plus répondu immédiatement à une demande de commentaires. La première audience du tribunal est prévue pour le mois d'octobre.

La ligne de cosmétique de Kylie Jenner a été une aubaine pour Coty, qui compte également dans son portefeuille des marques comme Bourjois, Rimmel et Covergirl. Son récent accord avec Kim Kardashian West pourrait l'aider à évoluer alors que, selon les experts, les marques traditionnelles sont en difficulté et que le cours de ses actions stagne. "Ce partenariat est en accord avec les objectifs de Coty d'utiliser des marques issues des réseaux sociaux pour élargir sa clientèle, compte tenu de l'attrait de Kim Kardashian West pour la génération X et les millennials plus âgés et de l'exposition de la demi-sœur de Kim, Kylie Jenner, à la génération Z et aux millennials plus jeunes", a déclaré cette semaine à ses clients, Andrea Teixeira, analyste chez JPMorgan. "Cependant, nous ne pensons pas que cette opération résoudra le problème du manque d'engagement dans les anciennes marques de la société comme Covergirl, MaxFactor, Rimmel, ou Sally Hansen, car il n'y a pas de mention Kylie Beauty ou KKW Beauty incluse, au moins pour le moment".

Ce n'est pas la première polémique au sujet du contrat passé entre Kylie Jenner et Coty. En mai dernier, Forbes a affirmé dans un article que Kylie Jenner, jusqu'alors désigné par le magazine comme "la plus jeune self-made millionaire au monde", et ses associés avaient falsifié les documents financiers de l'accord. Forbes a donc retiré l'entrepreneuse de sa liste de milliardaires. Celle-ci a vivement critiqué l'article de Forbes sur son compte Twitter.

Version originale : Graham Rapier / Business Insider US. Traduit de l'anglais par Mégan Bourdon.

A lire aussi — Kim Kardashian est-elle réellement milliardaire ? Ce n'est pas si simple

Découvrir plus d'articles sur :