Coupe du monde 2019 : grâce à la qualification des Bleues, TF1 devrait rentrer dans ses frais

Amandine Henry et Gaëtane Thiney célèbrent leur victoire face au Brésil, le dimanche 23 juin au Havre. REUTERS/Lucy Nicholson

Il a fallu attendre les prolongations, et le but d'Amandine Henry à 1a 116e minute, pour voir les Bleues décrocher, face au Brésil dimanche soir, leur qualification en quarts de finale de la Coupe du monde 2019. Après trois victoires en matchs de classement, l'équipe de France a entamé la deuxième phase du tournoi dans la douleur, d'autant plus que leurs prochaines adversaires pourraient être les Etats-Unis, grandes favorites.

Elles n'ont plus le droit à l'erreur : une défaite et elles sortiront de cette Coupe du monde organisée à la maison. La pression sur les joueuses de Corinne Diacre monte d'un cran pour ne pas décevoir un public français au rendez-vous. La victoire de dimanche soir a été suivie par 10,6 millions de téléspectateurs sur TF1, auxquels s'ajoutent 1,3 million de personnes devant Canal+. Un succès qui ne fait que confirmer l'engouement déjà présent lors des matchs de poules : 9,8 millions de téléspectateurs étaient devant TF1 lors du match contre la Corée du Sud, 9,6 millions contre la Norvège et enfin 8,8 millions contre le Nigeria.

Au regard de ces chiffres, il n'y a pas que les supporters et supportrices qui attendaient une qualification des Bleues — TF1 aussi. Le groupe audiovisuel, qui diffuse la compétition également sur sa chaîne soeur TMC, et la partage avec Canal+, mise sur l'engouement autour de l'équipe de France pour rentabiliser un investissement de 10 à 12 millions d'euros. Selon les calculs de Publicis Media, avec ses nouveaux tarifs publicitaires, TF1 devrait rentrer dans ses frais et gagner de l'argent dès le quart de finale, prévu vendredi soir à 21h.

Sollicité par Business Insider France, Philippe Nouchi, expert médias au sein de l'agence Publicis Media, nous donne ses estimations actuelles de recettes publicitaires pour TF1 (espace classique + digital) en fonction du parcours des Bleus :

  • 8ème de finale : 9 millions d'euros;
  • Quarts de finales : 12 millions d'euros;
  • Demi-finales : 16.5 millions d'euros
  • Finale : 20 millions d'euros.

"Le gain de recettes nettes est important par rapport aux tarifs initiaux mais ce n'est pas du gain net pour TF1 car les augmentations ayant eu lieu au dernier moment, une partie importante du gain provient de reports d'autres écrans", nous précise Philippe Nouchi. "Les recettes de TF1 auraient été plus importantes si les tarifs avaient été annoncées initialement"

Après le premier match, TF1 a vite réagi au regard des audiences surprises — la chaîne tablait plutôt sur 5 à 7 millions de téléspectateurs. Sa régie publicitaire a annoncé, dès le 13 juin, une hausse de 50 % à 60 % des tarifs bruts des spots publicitaires pour les deux autres matches de poule. Lors du quart de finale de vendredi, le sport le plus cher de 30 secondes, à la mi-temps, passe ainsi de 90 000 euros à 130 000 euros brut, soit une hausse de 44,4%.

Article mis à jour lundi 24 juin 2019, après la qualification de l'équipe de France en quarts de finale.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Si Neymar s'en va, le PSG pourrait se payer ces 3 excellents joueurs

VIDEO: Voici un musée dédié aux échecs — on peut y trouver un jeu de société Donald Trump et des lasagnes Colgate