La Coupe du monde de rugby 2019 débute ce vendredi 20 septembre au Japon. La France entrera en lice le 21 septembre, à 9h du matin, heure française, face à l'Argentine. Un match déjà crucial puisque seules les deux premières équipes des quatre poules seront qualifiés pour les quarts de finale. Le vainqueur sera désigné le 2 novembre 2019. Les prédictions vont bon train sur l'équipe qui remportera la Coupe Williams Webb Ellis. A l'instar de la Coupe du monde de football en 2018, certaines entreprises utilisent d'ailleurs des modèles statistiques incroyablement compliqués, habituellement réservés à l'analyse des économies ou des entreprises, pour prédire le vainqueur.

Ainsi, Alteryx, éditeur de logiciel d'analyse des données, s'est appuyé sur les statistiques sportives d'Opta, pour analyser chaque tir, placage et essai dans plus de 1 000 matchs des 12 dernières années, et donner ses prédictions. Pour l'entreprise, c'est le tenant du titre, la Nouvelle-Zélande, qui devrait remporter la Coupe du monde, la quatrième de son histoire. L'équipe battrait en finale le Pays de Galles par huit points d'écart. L'entreprise ne prend pas beaucoup de risques : les All Blacks sont certes deuxième derrière l'Irlande au classement mondial mais sont doubles champions du monde en titre et figurent parmi les favoris.

A lire aussi — Comment les sports d'endurance ont des effets bénéfiques sur votre corps et vos organes

Mauvaise nouvelle pour les supporters des Bleus, l'équipe de France, qui déçoit depuis plusieurs années, serait éliminée dès les quarts de finale par le Pays de Galles, et assez largement, avec une différence de 12 points au tableau d'affichage. Un résultat qui finalement correspondrait à son niveau : la France pointe en effet à la huitième place au niveau mondial, selon le classement de la fédération internationale de rugby, Paradoxalement, malgré cette déception, le premier objectif fixé par le staff et les joueurs serait atteint : sortir de sa poule dans laquelle figure l'Argentine et l'Angleterre, véritable outsider pour la victoire finale.

Pour réaliser ces prédictions, Alteryx a développé et utilisé un modèle de régression linéaire. Celui-ci prédit le gagnant de chaque match et la différence de points entre les deux équipes en fonction de plusieurs facteurs. Par exemple, le modèle prend en compte des paramètres liés à la forme de chaque équipe (pourcentage de victoire, nombre d'essais par match, etc.) ou encore à leur différence de classement et leur historique récent (dernière différence gagnant/perdant, pourcentage de victoire, etc.).

Coupe du monde de rugby : une société d'analyse de données a prédit le vainqueur et la France n'irait pas très loin

Prédictions d'Alteryx pour cette Coupe du monde de rugby 2019 au Japon. Alteryx

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment Rafael Nadal dépense sa fortune