Coupe du monde féminine : Nike promet que tout le monde aura son maillot si les Bleues l'emportent

Delphine Gascarino pendant le match d'ouverture de la Coupe du monde féminine de football, contre la Corée du sud, le 7 juin 2019 à Paris / Christian Liewig / Abacapress.com

Le coup d'envoi de la Coupe du monde féminine de football a été donné vendredi par une large victoire des Bleues, 4 à 0 face à la Corée du sud. Si les Françaises remporte la coupe, et l'étoile qui va avec sur le maillot, nul doute que les fans vont se ruer sur la tunique fabriquée par Nike. Or, l'année dernière l'équipementier avait connu de gros ratés de production pour le maillot deux étoiles des Bleus champions du monde. Cette année, Nike s'est préparée pour éviter les frustrations des supporters et assure pouvoir produire assez de maillots de l'équipe victorieuse, dans un entretien au magazine Challenges. L'entreprise américaine est très présente pour ce Mondial puisqu'elle sponsorise 14 équipes sur les 24 de la compétition féminine.

Bert Hoyt, vice-président Europe de Nike, explique le fiasco du maillot deux étoiles par la délicatesse de cette "science de la production", la difficulté de savoir combien exactement produire. Mais il précise : "On a vendu l’année dernière plus de maillots que jamais des Bleus dans notre histoire. On a pu produire 30.000 maillots des Bleus juste après la victoire en Coupe du monde, puis 100.000 supplémentaires après. Et une vague encore de 80.000 ensuite dans une période de 6 mois après la victoire". Un chiffre qui fait tout de même pâle figure à côté des 3 millions de maillots allemands vendus en 2014 par Adidas.

Nike assure aujourd'hui être en train de construire une chaîne de production plus flexible, qui lui permettra de répondre à leur demande. Bert Hoyt se dit très confiant sur les capacités de production de l'équipementier. "Désormais notre production et notre flexibilité sont bien plus grandes. On a fait un grand travail depuis une année dans le cas où une équipe Nike remporte la compétition cette année", affirme-t-il dans cet entretien. Le vice-président Europe le promet, "si les Bleues gagnent cette année, on pourra produire plus de maillots plus rapidement. Ou si une autre équipe l'emporte également".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici les naissances les plus extrêmes du royaume animal