Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des militaires ont été attaqués à l'arme blanche au Louvre à Paris — l'assaillant 'neutralisé'

Des militaires ont été attaqués à l'arme blanche au Louvre à Paris — l'assaillant 'neutralisé'
© REUTERS/Christian Hartmann

Un homme portant des sacs à dos et armé de deux machettes a attaqué une patrouille de l'opération Sentinelle en criant "Allah Akbar", ce vendredi 3 février 2017, dans l'escalier qui descend dans l'entrée du musée du Louvre, avant d'être blessé par balles par un militaire.

Lors d'un point presse, le préfet de police Michel Cadot a déclaré "qu'un attaquant armé d'une machette s'est précipité vers les militaires et policiers en sécurisation au Carrousel du Louvre."

L'Elysée a dénoncé dans un communiqué une "agression sauvage" que le Premier ministre, Bernard Cazeneuve a qualifiée, dans un discours à Bayeux (Calvados), de "tentative d'attaque à caractère terroriste".

Les sacs à dos de l'agresseur ne contenaient pas d'explosifs, a affirmé le préfet de police. L'assaillant transportait des bombes de peinture, indique une source à Reuters, confirmant une information d'Europe 1.

Le parquet antiterroriste de Paris a ainsi ouvert une enquête en flagrance sur l'attaque du Carrousel du Louvre, a fait savoir le procureur François Molins dans un communiqué.

L'enquête, confiée à la section anti-terroriste de la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), est ouverte du chef de tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle, précise le texte.

L'assaillant a apparemment agi seul mais un deuxième homme au comportement suspect a été interpellé en marge de l'attaque.

"Soyons extrêmement prudents par rapport aux motivations de cet individu", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet, qui s'est également déplacé sur les lieux.

Le militaire a tiré cinq fois sur l'assaillant pour le neutraliser. Le préfet de police a précisé que "l'attaquant est vivant et a été prise en charge par les pompiers de Paris." Il a été grièvement blessé à l'abdomen et transporté vers l'hôpital Georges-Pompidou (XVe).

Un des militaires de la patrouille a été légèrement blessé au cuir chevelu, a rapporté le préfet de police. Il a été hospitalisé à Percy (Clamart).

REUTERS/Christian Hartmann

Le secteur du Louvre a été bloqué par les forces de sécurité dans un premier temps, mais la circulation a repris peu à peu vers midi.

Au moins 1.250 personnes ont été confinées dans le musée et le Carrousel du Louvre, avant d'être évacuées, en milieu de journée, après les vérifications nécessaires.

"Le musée est reste fermé cet après-midi pour le sécuriser, il rouvrira demain", a précisé devant la presse la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

3500 militaires de l'Opération sentinelle sont présents en Ile-de-France. Dix militaires sont présents de façon permanente au Louvre, a détaillé le colonel Benoît Brulon, porte-parole de l'opération Sentinelle. Le Louvre est le musée le plus visité du monde avec 8,6 millions de visiteurs en 2015, au coeur d'un quartier hautement touristique de Paris.

La France vit sous le régime de l'état d'urgence depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis.

REUTERS/Christian Hartmann

Ce papier est mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles informations nous parviennent.

Découvrir plus d'articles sur :