Londres

La police scientifique et la police travaillent sur les lieux de l'attaque, près de Westminster (Londres), le 23 mars 2017. REUTERS/Neil Hall

La police britannique enquête sur une attaque qualifiée de "terroriste" qui a eu lieu hier, mercredi 23 mars 2017, aux alentours du Parlement britannique à Londres.

On compte quatre morts — sans compter l'assaillant — et 29 blessés dont sept toujours dans un état critique, selon Mark Rowley, chef de l'antiterrorisme.

Parmi les blessés, se trouvent trois lycéens français de Concarneau (Finistère).

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance sur l'attaque de Londres, en raison de la présence de victimes françaises, a annoncé le parquet ce matin.

Ce jeudi matin, des perquisitions menées à six adresses à Birmingham et dans d'autres villes du Royaume-Uni, ont abouti à l'arrestation de huit personnes.

Devant le QG de la police, Mark Rowley, patron de l'antiterrorisme a déclaré ce matin: 

"Nous avons perquisitionné à six adresses et procédé à sept arrestations. Les investigations se poursuivent à Birmingham ainsi qu'en d'autres endroits du pays."

Mark Rowley a aussi clairement demandé aux médias de ne pas donner l'identité de l'assaillant abattu par les forces de l'ordre: 

Voici ce que l'on sait sur le déroulé des faits, selon les informations de la police londonienne et de la cellule antiterrorisme britannique:

  • Une voiture-bélier a foncé sur des piétons sur le pont de Westminster, avant que son conducteur pénètre dans l'enceinte du Parlement britannique, situé juste à côté.
  • Le conducteur, armé d'un couteau, poignarde un policier dans l'enceinte du Parlement, avant d'être neutralisé par les forces de l'ordre. L'assaillant a été tué, a affirmé le chef de l'antiterrorisme. Il aurait agi seul, selon la police.
  • La police a été avertie de l'incident sur le pont de Westminster vers 14h40 (heure locale).
  • La Chambre des Communes, en pleine séance au moment des faits, a aussitôt interrompu ses travaux et les députés ont été confinés — la Première ministre britannique, Theresa May, est saine et sauve, selon un porte-parole.
  • A la demande de la police, un large périmètre autour du Parlement britannique a été bloqué par les forces de sécurité, ainsi que la station de métro Westminster, qui se trouve tout près de l'institution.

1. Pont de Westminster: des piétons sont blessées, semble-t-il par un véhicule. 2. New Palace Yard: Une voiture a enfoncé une barrière devant le Parlement. 3. New Palace Yard: Deux blessés sont soignés après que des coups de feu y ont été entendus. Google Maps/Business Insider UK

Concernant les victimes de ces attaques:

  • Le chef de l'antiterrorisme Mark Rowley a fait état de quatre morts (sans compter l'assaillant abattu par les forces de l'ordre), dont un officier de police, ainsi que de 29 blessés dont sept dans un état critique.

  • Trois lycéens de Concarneau (Finistère) se trouvent parmi les blessés, a confirmé le ministère des affaires étrangères et le premier ministre Bernard Cazeneuve,

Cet article est régulièrement mis à jour au gré de nouvelles informations.

VIDEO: D'anciens terrains d'usine ont été transformés en ferme — voici à quoi ça ressemble