• Les crypto-monnaies sont en baisse ce jeudi. 
  • Le bitcoin est passé en-dessous de la barre de 8000 dollars, son prix le plus bas depuis cinq semaines. 
  • Les investisseurs sont effrayés par le fait que Google a annoncé l'interdiction des publicités concernant les crypto-monnaies, sans oublier les craintes de régulations. 
  • Le marché des cryptos a désormais perdu plus de 130 milliards de dollars depuis début mars.

Les crypto-monnaies ont à nouveau chuté ce jeudi matin alors qu'une tendance baissière se poursuit sur le marché.

Le bitcoin est passé sous la barre de 8000 dollars, son prix le plus bas depuis cinq semaines, mais est remonté depuis, tout en restant en légère baisse. Voici le tableau à 11h30, heure française: 

  • Le bitcoin est en baisse de 0,15% et s'échange à 8194,86 dollars par bitcoin. 
  • L'ethereum est en baisse de 0,46%, à 609,35 dollars par ether. 
  • Le ripple est en hausse de 0,15% et s'échange à 0,68 dollar par jeton.
  • Le bitcoin cash est en baisse de 1,4% et s'échange à 932,03 dollars par jeton.
  • Le litecoin est en hausse de 1,9% à 163,79 dollars par jeton.

Vous pouvez retrouver le cours d'autres crypto-monnaies sur Markets Insider.

L'effondrement des prix des crypto-monnaies fait partie d'une mouvement de cessions sur le marché des cryptos, qui a commencé au début du mois. La confiance des investisseurs a été ébranlée la semaine dernière après des craintes de régulations, de gros investisseurs ont liquidé leurs actifs sur le marché, sans oublier les rumeurs d'un nouveau piratage de plateforme d'échanges de cryptos.

Le dernier événement en date a été la décision de Google, annoncée hier, d'interdire toutes les publicités concernant les crypto-monnaies sur ses plateformes. Ceci a poussé les cryptos dans le rouge

Trey Ditto, à la tête de Ditto, une société de relations publiques spécialisée en cryptos, a dit dans un email envoyé mercredi en fin de journée: 

"La décision d'aujourd'hui d'interdire sur Google des publicités liées aux crypto-monnaies revient à jeter le bébé avec l'eau du bain."

"Nous utilisons Facebook et Google pour informer les investisseurs et utilisateurs potentiels à propos d'une gamme de sujets et d'opportunités. Je crains que cela ne punisse les honnêtes acteurs dans un milieu qui grandit vite et que cela pourrait finalement nuire aux consommateurs et aux investisseurs, qui cherchent des informations pour décider d'investir dans les cryptos de manière réfléchie." 

Chris Keshian, patron du fonds Apex Token, a eu un discours plus optimiste, affirmant dans un communiqué: "Interdire est tout simplement une manière d'appuyer sur le bouton 'pause' alors que les organisations sont en train de chercher de meilleures manières de réguler une catégorie d'actifs, qui sont en train d'être compris."

"Ce ne sera pas la dernière interdiction qui sera mise en place, mais avec le temps, nous espérons que certaines restrictions seront levées, et que des régulations qui ont plus de sens seront instaurées."

Toutefois, la combinaison de tous ces facteurs négatifs signifie que la taille du marché des crypto-monnaies dans son ensemble a désormais diminué de plus de 130 milliards dollars depuis le début de mois de mars, selon les données de CoinMarketCap.com.

Version originale: Oscar Williams-Grut/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Cette startup berlinoise va s'associer à Audi et Vodafone pour mettre la 4G sur la Lune dès 2019

VIDEO: Airbus veut vous faire voyager dans la soute d'un avion dès 2020 — voici à quoi ça pourrait ressembler