Publicité

Covid-19 : les personnes non vaccinées auraient 29 fois plus de risques d'être hospitalisées

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Selon les chercheurs, ces conclusions soulignent l'importance de se faire vacciner contre le virus. © Anna Efetova/Getty Images
Publicité

Les personnes non vaccinées ont 29 fois plus de risques d'être hospitalisées à cause du Covid-19 que celles qui ont été vaccinées contre le coronavirus, révèle une nouvelle étude. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC) ont publié mardi 24 août une étude analysant plus de 43 000 cas de Covid-19 chez les personnes âgées de 16 ans et plus à Los Angeles entre début mai et fin juillet.

Les infections confirmées proviennent d'un total de plus de 9,6 millions de résidents du comté de Los Angeles qui ont été testés pour le Covid-19, selon les données recueillies par le département de la santé publique du comté de Los Angeles. L'étude a révélé que, sur les 43 127 infections confirmées dans la ville, environ 25% étaient des personnes entièrement vaccinées, un peu plus de 3% étaient partiellement inoculées, et 71,4% des infections concernaient des personnes non vaccinées.

À lire aussi — Variant Delta : les vaccinés par deux doses et déjà infectés seraient les mieux protégés

Parmi les personnes entièrement vaccinées contre le Covid-19, les chercheurs ont constaté que "des pourcentages beaucoup plus faibles" ont été hospitalisés (environ 3%) et qu'un nombre encore plus faible a été admis dans une unité de soins intensifs (0,5%) et a dû être placé sous ventilateur (0,2%). Environ 6% des personnes partiellement vaccinées ont été hospitalisées : environ 1% ont été admises dans une unité de soins intensifs et 0,3% ont dû être placées sous ventilation mécanique.

L'étude souligne l'importance du vaccin

En revanche, chez les personnes non vaccinées, le taux d'hospitalisation était 29,2 fois supérieur à celui des personnes entièrement vaccinées, selon l'étude des CDC. Le taux d'infection des personnes non vaccinées était également 4,9 fois supérieur à celui des personnes vaccinées.

Les chercheurs ont écrit que l'étude soulignait l'importance de se faire vacciner contre le Covid-19, en particulier dans un contexte de transmission croissante du variant Delta aux États-Unis. "Ces données sur les taux d'infection et d'hospitalisation indiquent que les vaccins autorisés ont été protecteurs contre l'infection par le SRAS-CoV-2 et le Covid-19 grave pendant une période où la transmission du variant Delta était en augmentation", ont déclaré les chercheurs, citant l'étude.

"Les efforts visant à augmenter la vaccination contre le Covid-19, en coordination avec d'autres stratégies de prévention, sont essentiels pour prévenir les hospitalisations et les décès liés au Covid-19."

Version originale : Lauren Frias/Insider

À lire aussi — L'efficacité des vaccins Pfizer et Moderna tombe à 66% à cause du variant Delta, selon une étude

Découvrir plus d'articles sur :