L'UE redoute que des espions britanniques aient mis les négociations du Brexit sur écoute pour obtenir des documents sensibles

REUTERS/Ognen Teofilovski

  • Des fonctionnaires de l'Union européenne croient apparemment que les services secrets britanniques ont réussi à infiltrer les discussions secrètes du Brexit pour obtenir des informations sensibles.
  • Les craintes ont été soulevées après que les négociateurs britanniques ont obtenu le contenu d'un document "politiquement explosif" dans les heures qui ont suivi sa diffusion auprès de fonctionnaires de l'UE, a déclaré une source au Telegraph.
  • Ces révélations interviennent alors que les négociateurs britanniques se rendent à Bruxelles pour reprendre deux jours de pourparlers Brexit.

Des fonctionnaires de l'UE craignent d'être "écoutés" par les services secrets britanniques après que le Royaume-Uni a obtenu des documents sensibles dans les heures qui ont suivi leur présentation en réunion, selon des révélations de la presse.

Ces inquiétudes ont été soulevées lors d'une réunion du Conseil européen, le 13 juillet dernier, par Sabine Weyand, l'adjointe du négociateur en chef en charge du Brexit pour l'UE, Michel Barnier, a déclaré une source "haut placée" de l'UE au quotidien britannique Telegraph.

Elle aurait dit aux fonctionnaires participant à la réunion du "Groupe de travail Article 50" du Conseil européen qu'"on ne peut pas exclure" que le renseignement britannique a infiltré leurs réunions.

Ces craintes ont émergé après l'obtention, par les négociateurs britanniques, du contenu d'une présentation "politiquement explosive" juste après avoir été transmise aux fonctionnaires européennes, le 5 juillet, soit un jour avant que Theresa May ne convoque son gouvernement pour les pourparlers de Chequers, détaille l'article.

La présentation contiendrait des évaluations économiques "très négatives" du projet britannique de rester dans le marché unique européen en matière de libre circulation des marchandises.

Dans les heures qui ont suivi, le Royaume-Uni avait fait pression "au plus haut niveau" pour empêcher la Commission européenne de publier les slides de la présentation, qui auraient pu être interprétées comme une attaque préventive sur les propositions de May à Chequers, a déclaré la source au Telegraph.

Les slides n'ont pas été rendues publiques, mais elles soulèveraient de sérieuses questions sur la viabilité du projet de Theresa May pour le Brexit, alors qu'elle propose que le Royaume-Uni reste au sein du marché unique pour les biens physiques, mais en sorte dans d'autres domaines.

Ces révélations arrivent alors que les négociateurs britanniques se rendent à Bruxelles ce jeudi pour reprendre deux jours de pourparlers techniques sur le Brexit, même si peu de progrès sont attendus sur les questions de fond jusqu'à l'automne.

Version originale: Thomas Colson/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : BREXIT: Des milliers de banquiers vont quitter Londres — voici les établissement qui vont renforcer leurs effectifs à Paris

VIDEO: Ce bandeau connecté vous permet d'écouter de la musique en faisant du sport sans écouteurs