Le spécialiste des bulletins de paie américain ADP, qui fait figure de référence sur les chiffres de créations d'emplois outre-Atlantique, a dévoilé ses données pour la France en 2018.

Il dresse le constat d'une année mitigée, dans la mesure où le secteur privé a créé beaucoup moins d'emplois l'an passé dans l'Hexagone qu'en 2017, avec un total de 65 240 emplois.

Le solde a été positif "tous les mois", souligne toutefois Carlos Fontelas De Carvalho, PDG d'ADP en France. Mais le nombre de création d'emplois a été "moitié moins" important qu'en 2017.

En collaboration avec Moody's Analytics, ADP Research Institute publie depuis trois ans son rapport lié à l'emploi en France, qui s'appuie sur les effectifs déclarés d'un échantillon de clients français d'ADP — la société revendique 12 000 entreprises clientes et 3 millions de salariés bénéficiant de ses services sur le territoire.

En 2018, deux secteurs ont constitué les moteurs de la croissance des emplois, sur les six analysés par ADP. Il s'agit des secteurs du commerce et des services aux entreprises, qui ont respectivement créé 23 800 et 21 700 emplois.

Capture d'écran de la présentation d'ADP, effectuée le 17 janvier 2019.

L'immobilier, en revanche, a détruit 1700 emplois. Mais "la perte d'emplois ne signifie pas une perte de dynamique dans le secteur", tempère Carlos Fontelas De Carvalho. Selon lui, "la création de valeur peut augmenter sans qu'il y ait de création d'emplois".

Une situation qui s'explique notamment par le développement de l'économie numérique. Pour le secteur de l'industrie, et les constructeurs automobiles par exemple, la robotisation et le développement de l'intelligence artificielle jouent un rôle croissant.

De même, les services financiers sont affectés par d'importantes évolutions, les banques de détail fermant des agences pour faire face à la concurrence de plus en plus forte des banques en ligne et des fintech. 

Le solde des créations d'emplois reste néanmoins positif sur l'ensemble de l'année 2018.

Le mois de mars s'est particulièrement distingué, enregistrant un véritable boom de l'emploi dans le secteur privé. Le commerce et l'industrie ont notamment dopé les embauches. "C'est traditionnellement la rentrée après l'hiver pour le secteur du commerce", précise le PDG d'ADP comme principal élément d'explication. 

Capture d'écran de la présentation d'ADP, effectuée le 17 janvier 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le mouvement des 'Gilets jaunes' a mis 58.000 salariés au chômage technique — et cela va coûter plusieurs dizaines de millions d'euros

VIDEO: L'armée britannique se sert d'une nouvelle expérience en réalité virtuelle pour recruter — cela lui a rapporté 66% de candidatures en plus