Tidjane Thiam, Crédit suisse

Tidjane Thiam, DG de Crédit Suisse, au Forum économique de Davos, le 17 janvier 2017. REUTERS/Ruben Sprich

Le directeur général de la banque Credit Suisse aurait relancé une enquête vieille de huit ans après que la victime d'une agression sexuelle par un supérieur hiérarchique lui a écrit, rapport ce mardi 6 mars 2018 le journal suisse Le Temps, reprenant une information du Financial Times.

Selon les informations du quotidien financier britannique, Tidjane Thiam a reçu une lettre en janvier d'une ancienne salariée qui dit avoir été victime d'agression sexuelle de la part d'un supérieur hiérarchique en 2010 à Londres.

C'est le mouvement #MeToo et la libération de la parole des femmes qui l'auraient amené à revenir sur les faits huit ans après.

Selon le contenu de la lettre dévoilé par le Financial Times, la présumée victime — qui a quitté la banque suite à cette affaire — dit avoir été choquée par le comportement de la banque, de la direction et notamment des ressources humaines qui auraient été enclins "à protéger les supérieurs hiérarchiques", surtout s'ils sont considérés comme "des rapporteurs d’affaires efficaces".

Arrivé à la tête de la banque en 2015, Tidjane Thiam aurait répondu la semaine dernière, en s'excusant "sincèrement". Il aurait décidé d'ouvrir une enquête au sein de l’établissement pour examiner la manière dont Credit Suisse a géré les allégations, ajoutant prendre "très au sérieux" les déclarations de la victime.

Sollicité par Le Temps, la banque a indiqué dans un communiqué que "les enseignements tirés de cet examen feront partie intégrante du cadre disciplinaire à l’avenir".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un fonds activiste a lancé une campagne pour faire éclater Credit Suisse avec le soutien d'un ancien cadre de la banque

VIDEO: Voici le geyser islandais le plus actif au monde — il projette de l'eau à plus de 30 mètres de haut