Un chercheur donne une astuce pour vous protéger de la cyberattaque mondiale — mais ce n'est qu'un bouclier temporaire

MIKHAIL GOLUB via REUTERS

Une cyberattaque de grande ampleur surnommée Petya, qui s'est déclenchée ce mardi, continue de sévir à travers le monde.

Les dernières victimes en date sont BNP Paribas Real Estate, la filiale immobilière de BNP Paribas, et une chocolaterie du groupe Cadbury en Australie.

De grandes entreprises mondiales comme le numéro un mondial de la publicité WPP, le géant pétrolier russe Rosneft ou encore la SNCF, Auchan et Saint-Gobain en France, ont été contaminées hier. 

Comme pour la cyberattaque du 12 mai qui avait infecté plus de 300.000 ordinateurs dans le monde, il s'agit d'une attaque de type "rançongiciel" ou "ransomware", le nom donné à un logiciel malveillant qui garde en otage des données jusqu'à ce qu'une rançon soit payée.

Si votre ordinateur n'a pas (encore) été infecté par le virus, le chercheur Amit Serper de la startup israélienne Cybereason a partagé une astuce pour vous protéger de Petya, rapportent nos confrères d'Usine Digitale.

Selon le chercheur, il faut bloquer l'attaque en créant un fichier appelé "perfc" dans le répertoire "c:\windows" et le mettre en "lecture seule" (ce qui empêche de l'écraser). En effet, le virus cherche à créer ce même type de fichier.

Il souligne toutefois que cette parade peut seulement marcher quelques temps jusqu'à ce que le virus le contourne.

La propagation rapide de cette cyberattaque est très inquiétante selon Kevin Johnson, directeur général de la firme spécialisée Secure Ideas qui s'est confié à Reuters:

"Les cyberattaques peuvent nous détruire. Certaines entreprises ne font pas ce qu'elles sont censées faire pour régler le problème."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'L'ultime cyber-arme d'espionnage' : la cyberattaque 'Petya' exploite un puissant outil de la NSA

Voici ce que l'abus d'écrans peut faire à votre corps et votre cerveau