Dans une vidéo, Carlos Ghosn clame à nouveau son innocence et dénonce un complot

L'ancien président de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, et son épouse Carole Ghosn à leur arrivée le 8 mars 2019 dans leur résidence de Tokyo. REUTERS/Issei Kato

Carlos Ghosn se dit innocent des faits qui lui sont reprochés et victime d'un complot dans une vidéo enregistrée avant sa nouvelle arrestation la semaine dernière et diffusée par ses avocats mardi.

L'ancien patron de Renault et Nissan, de nouveau arrêté jeudi dernier sur ordre du parquet de Tokyo pour des soupçons d'enrichissement personnel, ne cite aucun nom dans la vidéo. Son avocat principal, Junichiro Hironaka, a déclaré que ces références avaient été supprimées au montage.

L'avocat a projeté la vidéo devant des journalistes à Tokyo.

Dans ce document, Carlos Ghosn dit également craindre un manque de vision pour l'avenir de l'alliance Renault-Nissan.

Dans une interview à TF1 et LCI, Carlos Ghosn s'était déjà déclaré innocent.

La France a appelé le Japon à respecter la présomption d'innocence et les droits de Carlos Ghosn, une position réaffirmée mardi matin par le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

"Comme n'importe quel autre justiciable, il a droit à la présomption d'innocence", a-t-il dit sur franceinfo, tout en se refusant à tout commentaire sur les méthodes de la justice japonaise.

Interrogé sur l'appel à l'aide lancé par l'épouse de l'ex-PDG de Renault-Nissan, Carole Ghosn, au président Emmanuel Macron pour le faire sortir de prison, Bruno Le Maire a répondu : "Je ne suis pas certain que les interventions politiques soient la meilleure manière de défendre les intérêts de M. Ghosn".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Renault refuse d'offrir sa retraite en or à Carlos Ghosn

VIDEO: Voici le nouveau train de nuit de luxe qui circule au Japon — une place à son bord coûte 8500€