Darty propose un abonnement à ses clients pour réparer leurs produits électroménagers pendant 15 ans

Magasin Darty à Paris. Apaydin Alain/ABACA

Un pas pour lutter contre l'obsolescence programmée pour le géant de l’électroménager ? À partir du 25 octobre, Darty proposera à ses clients un nouvel abonnement à 9, 99 euros par mois appelé "Darty Max", rapporte Les Echos. Il leur permettra de faire réparer gratuitement leurs appareils de gros électroménagers, tant que les constructeurs garantissent la disponibilité des pièces détachées, soit pendant une durée maximale de 15 ans, comme précisé dans un communiqué. Dans le cas contraire, l'appareil peut être remboursé en carte cadeau. Ce service comprend également les appareils achetés chez la concurrence, moyennant 59 euros de frais d’enregistrement, facturés uniquement si l'appareil a pu être réparé. 

Darty surfe sur ce qui a fait son succès, à savoir son service de service après-vente et son fameux "contrat de confiance" : "La réparation, c’est notre deuxième business, on a notre carte à jouer là-dessus", précise l'enseigne à Business Insider France. Le 4 octobre dernier, Darty a également lancé "Le choix durable", une sélection de produits au taux de pannes faibles et disposant de pièces détachés pendant une dizaine d’année. Les récents débats sur l’écologie, provoqués par les rapports alarmant d’experts du climat, ont amené les citoyens à des questionnements de fond sur leurs modes de consommation. "On arrive à la limite du modèle économique linéaire. On sait que ce système ne durera pas", explique encore Darty. "Notre but, c’est vraiment d’accompagner la mutation des comportements des consommateurs vers plus de réparation."

À lire aussi — Des villes seront englouties sous les eaux si l'on ne réduit pas nos émissions de dioxyde de carbone, prévient le GIEC

Une initiative encore loin de l'économie circulaire

Interrogée par Business Insider France, la co-fondatrice de l’association Halte à l'Obsolescence Programmée (HOP), Laetitia Vasseur, félicite l’enseigne pour son initiative : "on voit qu’ils font un effort pour revoir leur politique". Selon elle, "on est aux prémisses d’une réflexion sur la durabilité". Mais pour Laetitia Vasseur, l’enseigne doit aller encore plus loin dans sa démarche responsable "et effectuer la sélection directement au niveau des distributeurs". De plus, "il doit encore y avoir une réflexion sur les produits de seconde main. On voit les pubs de Fnac-Darty qui pousse à la consommation, ce n’est pas toujours cohérent avec un discours sur l’économie circulaire. Ils ont encore un gros travail de cohérence à faire."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'environnement devient la première préoccupation des Français, et ça change leur manière de consommer

Voici pourquoi compter ses calories pour perdre du poids ne sert à rien