Dassault Systèmes a annoncé ce mardi 25 juillet avoir décroché un nouveau contrat à long terme d'un milliard de dollars avec l'Américain Boeing, après deux ans de compétition internationale.

Ce nouveau contrat engage le constructeur aéronautique et aérospatial américain avec l'éditeur français de logiciels sur une durée de 30 ans par tranches de dix ans renouvelables, précise le journal Le Figaro, détenu par le groupe Dassault

Dans le cadre de ce nouvel accord, la plateforme 3D Experience de Dassault Systèmes sera utilisée pour l'ensemble des programmes de développement d'avions commerciaux et de produits militaires et spatiaux du groupe américain — satellites, fusées ou encore systèmes de défense.

Dans un communiqué, Ted Colbert, directeur de l'information et senior vice-président chargé de l'information, la technologie et des data analytics chez Boeing, a déclaré: 

"Notre décision d'adopter la plateforme 3D Experience de Dassault Systèmes marque une étape clé dans notre transformation digitale. Cet outil numérique fournit les moyens de conception et de fabrication globaux qui nourriront le deuxième siècle de notre histoire."

Ce nouveau contrat avec Dassault Systèmes répond à trois objectifs principaux fixés par l'Américain Boeing: 

  • Réduire l'écart avec son rival Airbus, qui a une avance de 1000 avions dans son carnet de commandes: la numérisation de la production grâce à la plateforme 3D Experience de Dassault Systèmes va permettre "d'accélérer les montées en cadence et donnera aussi un avantage compétitif sur le terrain commercial, en réduisant les délais de livraison devenus excessifs", écrit le journal Le Figaro.
  • Préparer l'avenir: avec le lancement de nouveaux avions, satellites, fusées et systèmes de défense. 
  • Développer son "patrimoine numérique" sur le modèle d'Amazon: Grâce à la plateforme 3D Experience du Français, Boeing veut "collecter les données générées depuis le début des années 1990" pour créer "une vaste bibliothèque de références" maison.

"Avec Boeing, nous créons une économie de plateformes et de la donnée, telle qu'elle existe déjà dans la nouvelle économie, chez Amazon par exemple, mais cette fois chez un grand industriel", a expliqué au Figaro Bernard Charlès, DG de Dassault Systèmes.

L'annonce de ce nouvel accord a été bien accueillie par les investisseurs. A l'ouverture de la bourse de Paris ce matin, le titre Dassault Systèmes a bondi de 1,84% à 78,62 euros.

Le titre Dassault Systèmes mardi 25 juillet 2017 vers 9h20 à la bourse de Paris. Investing.com

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Synthesio vient de racheter sa deuxième startup en 6 mois — cela fait partie d'un projet qui pourrait aboutir à l'IPO du groupe français

VIDEO: Voici ce qu'il se produit vraiment lorsque vous craquez vos doigts