Publicité

Dates, jauges, ouverture le dimanche... Voici comment devrait se passer la réouverture des commerces

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Une file d'attente devant un magasin Zara le 19 mars 2021, avant le début du troisième confinement en France. © Getty Images/Bloomberg
Publicité

Va-t-on bientôt voir des files d'attente interminables devant les Zara, H&M, Action et autres centres commerciaux en France ? Ce n'est pas impossible. Jean Castex, le Premier ministre, l'a confirmé hier soir : les commerces non-essentiels vont bien rouvrir leur portes dès le mercredi 19 mai. Cela concerne donc à la fois les magasins de prêt-à-porter, par exemple, vendant des produits considérés comme non-essentiels. Mais aussi les rayons non-essentiels à l'intérieur des supermarchés, des magasins de bricolage ou des discounters, ainsi que les grands centres commerciaux pour la totalité de leurs boutiques. Les consommateurs français vont donc à nouveau être libres de faire du shopping dès le 19 mai.

Libres de se rendre en magasin peut-être, mais avec des conditions imposées et un protocole sanitaire strict. Le port du masque sera bien sûr toujours obligatoire, ainsi que le respect des gestes barrière, notamment se rincer les mains au gel hydroalcoolique avant de rentrer dans les points de vente. Mais des jauges pour filtrer le nombre de personnes en boutiques se verront aussi appliquées : comme en février dernier, avant le début du 3ème confinement, des jauges de 8 m² par personne seront obligatoires.

À lire aussi — Jauge, pass sanitaire, Plexiglas... Comment les parcs d'attractions vont-ils rouvrir ?

Il risque donc d'y avoir la queue devant l'entrée des magasins en cas d'affluence. Ces jauges seront ensuite assouplies au fur et à mesure, toujours selon le gouvernement. Dès le mercredi 9 juin, elles passeront à 4 m². Et si les conditions sanitaires le permettent, les jauges seront arrêtées à compter du mercredi 30 juin prochain, en même temps que la fin du couvre-feu.

'Ils veulent redémarrer vite, ils veulent redémarrer fort', explique Bruno Le Maire en parlant des commerçants

Si la réouverture imminente des points de vente rassure les commerçants malgré la mise en place d'un protocole strict, certains voudraient aller encore plus loin et obtenir une dérogation pour pouvoir ouvrir leurs commerces le dimanche, afin de rattraper un peu du chiffre d'affaires perdu ces dernières semaines. Interrogé lundi matin sur France Info, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a indiqué trouver leur demande "légitime". "Nous allons regarder ça avec (la ministre du Travail) Élisabeth Borne, mais c'est une demande qui me paraît parfaitement légitime", a-t-il précisé.

"Je suis favorable à ce qu'on fasse preuve de souplesse sur les ouvertures du dimanche", a répondu le ministre quand on lui a demandé s'il était favorable à une ouverture dominicale temporaire. "Je me mets à la place de tous ces commerçants dans l'habillement, la chaussure qui ont perdu énormément de chiffre d'affaires pendant ces mois de fermeture, ils veulent redémarrer vite, ils veulent redémarrer fort", a expliqué Bruno Le Maire. Une réponse du ministère du Travail est attendue dans les prochaines heures.

À lire aussi — Chef étoilé, restaurateur de quartier, cuisinier branché : comment ils anticipent la réouverture

Découvrir plus d'articles sur :