Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le patron du studio français derrière 'Detroit : Become Human' pense que le cloud va changer l'industrie des jeux vidéo — et c'est une bonne nouvelle pour 2 raisons

Le patron du studio français derrière 'Detroit : Become Human' pense que le cloud va changer l'industrie des jeux vidéo — et c'est une bonne nouvelle pour 2 raisons
© YouTube/PlayStation

Tout le monde se jette dans la bataille du jeu vidéo en streaming, et selon l'une des figures du secteur en France, c'est une bonne nouvelle.

Amazon, Microsoft et Google développent tous leur technologie pour permettre de jouer à des jeux derniers cris stockés dans le cloud, et Sony propose déjà Playstation Now, un service par abonnement qui permet de jouer en illimité à des jeux sans les télécharger sur sa console.

David Cage, co-fondateur du studio français Quantic Dream, — dans lequel le géant chinois NetEase vient de prendre une part minoritaire — affirme que cette nouvelle technologie va, certainement, changer l'industrie du jeu vidéo.

"Nous pouvons observer comment Netflix a changé la façon dont les gens regardent la télévision, et il y a une grande chance que le cloud gaming joue un rôle similaire dans le secteur des jeux vidéo", avance-t-il dans une interview au Hollywood Reporter publié mardi 29 janvier 2019. "La question n'est pas de savoir si ce changement va avoir lieu, mais quand il aura lieu."

Pour le PDG du studio derrière le jeu "Detroit : Become Human", qui s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde en 2018, cette révolution est une bonne nouvelle, pour deux raisons :

  • Pour les joueurs, cela signifie qu'ils auront "plus d'options parmi lesquelles choisir, et donc on peut espérer que le prix des jeux bénéficie de cette concurrence".
  • Pour les développeurs, cela voudrait dire "que le contenu sera le roi, peut-être plus qu'avant, et qu'il y aura une compétition entre les plateformes pour signer avec les meilleurs studios et pour acquérir les meilleurs projets".

Ces changements se produisent déjà sous nos yeux dans les secteurs de la télévision et du cinéma : les téléspectateurs bénéficient, sur Netflix, d'un gigantesque catalogue pour une dizaine d'euros par mois, et studios hollywoodiens et géants de la tech se mènent une guerre des talents qui fait grimper les enchères.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :