Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

De Paris Hilton aux enchères chez Christie's, comment les NFT sont devenus incontournables

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

De Paris Hilton aux enchères chez Christie's, comment les NFT sont devenus incontournables
Les NFT Taco Bell. © Taco Bell

Si vous êtes allé sur Internet récemment, vous avez certainement vu passer des articles sur les jetons non fongibles (NFT) : le phénomène de la blockchain devient de plus en plus mainstream, de Paris Hilton à la maison de vente aux enchères Christie's. Les NFT, ou jetons non fongibles, existent depuis un certain temps, mais le boom des crypto-arts ne fait que commencer. Une étape importante de l'adoption des NFT est le soutien institutionnel. C'est là que Beeple et Christie's interviennent.

L'artiste Beeple a fait la une des journaux pour avoir vendu l'œuvre d'art cryptographique la plus élevée à ce jour, soit la somme astronomique de 69 millions de dollars (environ 58 millions d'euros). Ce chiffre est suffisant pour faire tourner les têtes, mais ce qui est particulièrement important, c'est qu'une maison de vente aux enchères de longue date comme Christie's participe au boom du NFT. L'augmentation de la couverture médiatique et la croissance du marché de l'art numérique ont amené des célébrités à exploiter le potentiel de l'art numérique.

À lire aussi — Comment les oeuvres crypto pourraient bouleverser le marché de l'art traditionnel

Grimes a été relativement précoce en vendant des pièces de crypto art en février pour 5,8 millions de dollars environ (4,9 millions d'euros environ). D'autres chanteurs comme Steve Aoki et Kings of Leon ont publié de la musique en tant que NFT et ont réalisé des millions de ventes. Et le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a mis aux enchères le tout premier Tweet afin de récolter des fonds pour une œuvre de charité.

Un marché de 250 millions de dollars

Paris Hilton a quant à elle mis aux enchères un dessin de son chat sur la plateforme NFT Cryptograph, rapporte Decrypt. Et Associated Press, l'une des plus grandes agences de presse au monde, a vendu son NFT "The Associated Press calls the 2020 Presidential Election on Blockchain - A View from Outer Space" pour environ 180 000 dollars (150 864 euros), selon Coindesk.

Et même s'il n'est pas une célébrité, le créateur du mème "Bad Luck Brian" a vendu un NFT de la photo originale pour 36 000 dollars (30 181 euros) en début de semaine.

Le marché des NFT a connu une croissance énorme l'année dernière, les acheteurs dépassant largement les vendeurs dans ce qui est devenu un marché de 250 millions de dollars (environ 210 millions d'euros), selon un rapport 2020 de L'Atelier BNP Paribas et nonfungible.com.

La valeur des NFT repose en partie sur l'originalité du produit. Les NFT ne peuvent pas être détruits, supprimés ou dupliqués. Le jeton existe uniquement sur sa plateforme native, stockée sur la blockchain Ethereum. Les éléments d'une plateforme ne peuvent pas être déplacés vers une autre.

Pour les célébrités, les collectionneurs et les marques, les NFT représentent également une nouvelle façon d'atteindre les fans ou les clients et de gagner de l'argent.

Le boom des NFT est devenu si intense que la plateforme Nifty Gateway, un site populaire de vente de NFT et de crypto-art, a dû fermer les comptes de messagerie de l'un de ses dirigeants après qu'un afflux de trafic sur le site a submergé sa boîte de réception.

Les grandes marques qui adoptent les NFT montrent que ce boom ne se limite pas aux célébrités.

L'une des premières marques à avoir adopté les NFT est la NBA, qui a lancé en octobre ses pièces de collection NBA Top Shot. Selon l'analyse de cryptoslam.io, un site de suivi des données qui regroupe les ventes de crypto-monnaies par plateforme, le volume des ventes de NBA Top Shot s'élève actuellement à 354 327 277,38 dollars (297 052 044,63 euros).

Plus récemment, la chaine de fast-food Taco Bell a publié une série de NFT à 1 dollar pour commémorer le retour de ses pommes de terre tant appréciées. Insider a rapporté que le fast-food a rapidement épuisé ses stocks et que certains acheteurs revendent les NFT jusqu'à 3 000 dollars (2 514 euros).

Version originale : Annabelle Williams/Insider

À lire aussi — Tout savoir sur les jetons NFT, ces objets virtuels à collectionner qui se vendent des millions

Découvrir plus d'articles sur :