Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

De Tim Cook à Elon Musk, voici les réactions des patrons de la tech aux manifestations contre les violences policières


Mark Zuckerberg, Sundar Pichai ou Jeff Bezos ont tous réagi depuis une semaine aux manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis. © Getty

Les dirigeants de la Silicon Valley expriment leur solidarité envers les protestations qui ont éclaté aux Etats-Unis suite à la mort de George Floyd. Les dirigeants de Google, Snap, Apple, Facebook et d'autres encore dénoncent les inégalités raciales et la brutalité policière dans les messages postés sur les réseaux sociaux et dans des mémos envoyés aux employés. "Chaque minute où nous demeurons silencieux face au mal et aux abus, nous soutenons implicitement les malfaiteurs", a écrit le PDG de Snap, Evan Spiegel, dans une longue lettre adressée aux employés et obtenue par The Information. Il a appelé à une réforme fiscale et à la création d'un comité non partisan sur les indemnisations.

Dans un mémo obtenu par Bloomberg, le PDG d'Apple, Tim Cook, a souligné l'histoire du racisme aux États-Unis, qu'il a décrit comme "un passé douloureux" qui est "encore présent aujourd'hui". Les DG de Google, Apple, Snap et Facebook se sont tous engagés à faire des dons aux organisations qui soutiennent la justice et l'égalité raciale. Les États-Unis entrent dans leur septième jour d'agitation suite à la mort de George Floyd, décédé par asphyxie lors d'une interpellation par la police de Minneapolis.

Le DG de Google, Sundar Pichai, a écrit vendredi dernier dans un mémo interne que Google.org, la branche philanthropique de l'entreprise, avait mis en place une campagne interne de dons à des organisations luttant contre la discrimination raciale.

Sundar Pichai Stephen Lam/Reuters

Google versera une contribution équivalente à celle effectuée par tout employé jusqu'à 10 000 dollars, a déclaré Sundar Pichai dans la note, obtenue par Business Insider US. Google a également ajouté un ruban noir sur sa page d'accueil pour montrer son soutien à l'égalité. "Pour ceux qui ressentent du chagrin, de la colère, de la tristesse et de la peur, vous n'êtes pas seuls", a écrit Sundar Pichai sur Twitter.

Le PDG de Snap, Evan Spiegel, a écrit un long message aux employés dimanche soir, appelant les États-Unis à 'embrasser un changement profond'.

Evan Spiegel Getty

"Chaque minute où nous demeurons silencieux face au mal et aux abus, nous soutenons implicitement les malfaiteurs", a écrit le PDG de Snap, Evan Spiegel, dans une longue lettre adressée aux employés et obtenue par The Information. Il a appelé à une réforme fiscale afin de taxer les riches à un taux plus élevé et à la création d'un comité non partisan sur les indemnisations. "J'ai le coeur déchiré et je suis enragé par le traitement réservé aux noirs et aux gens de couleur en Amérique." Snap fera des dons financiers aux organisations qui soutiennent l'égalité raciale, a déclaré Evan Spiegel, mais a ajouté que "la philanthropie privée peut combler des lacunes ou accélérer le progrès, mais elle ne peut à elle seule franchir le profond et large abîme de l'injustice". "Nous devons combler ce fossé ensemble, en tant que nation unie. Unie dans la lutte pour la liberté, l'égalité et la justice pour tous".

Evan Spiegel a également abordé la question de la modération du contenu sur Snapchat, déclarant que Snap s'engage à ne pas faire la promotion de comptes liés à des personnes qui incitent à la violence raciale, mais que l'application n'ira pas jusqu'à supprimer les contenus avec lesquels les gens ne sont pas d'accord.

Melinda Gates a déclaré que la vidéo de la mort de George Floyd lui avait "brisé le coeur".

Melinda Gates REUTERS/Mike Theiler

Dimanche, Melinda Gates a écrit sur Twitter qu'elle suivait les manifestations depuis plusieurs jours et qu'elle se sentait "submergée par la solidarité", mais qu'elle ne savait pas encore comment utiliser au mieux sa voix et sa philanthropie pour aider. "Je continuerai à approfondir ma compréhension et à me tenir aux côtés des personnes et des organisations qui œuvrent pour un avenir centré sur l'égalité des sexes et des races", a écrit Melinda Gates.

Mark Zuckerberg a déclaré dimanche que Facebook doit faire plus pour soutenir l'égalité et la sécurité de la communauté noire sur ses plateformes.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook. Charles Platiau/Reuters

Dans un post sur Facebook, Mark Zuckerberg a fait l'éloge de Darnella Frazier, qui a publié la vidéo de la mort de George Floyd, en disant que même si c'était difficile à regarder, "nous avions tous besoin de voir ça". Mark Zuckerberg a déclaré que Facebook ferait un don de 10 millions de dollars à des organisations de lutte pour l'égalité et "la justice raciale" recommandées par les employés et les "conseils en droits civiques" de l'entreprise.

Il a également détaillé le travail de l'Initiative Chan Zuckerberg dans la réforme de la justice pénale, qui, selon lui, a investi quelque 40 millions de dollars au cours des dernières années. "La douleur de la semaine dernière nous rappelle combien notre pays doit aller loin pour donner à chaque personne la liberté de vivre dans la dignité et la paix. Elle nous rappelle une fois de plus que la violence avec laquelle les Noirs en Amérique vivent aujourd'hui s'inscrit dans une longue histoire de racisme et d'injustice", a écrit Mark Zuckerberg. "Nous sommes aux côtés de la communauté noire — et de tous ceux qui œuvrent pour la justice en l'honneur de George Floyd, Breonna Taylor, Ahmaud Arbery et de bien trop d'autres dont les noms ne seront pas oubliés".

Elon Musk, le DG de Tesla et SpaceX a tweeté #JusticeForGeorge lundi matin.

Elon Musk Patrick Fallon / Reuters

En réponse à une vidéo sur Twitter, Elon Musk a écrit qu'il n'était "absolument injuste" que les autres policiers présents lors de la mort de George Floyd n'aient pas été inculpés.

Le DG d'Apple, Tim Cook, a déclaré que la douleur est 'profondément gravée dans l'âme de notre nation et dans le cœur de millions de personnes' en ce moment même.

Tim Cook REUTERS/Shannon Stapleton

Dans un message aux employés d'Apple, Tim Cook a écrit que "nous devons faire face collectivement" et au regard d'une "histoire de racisme beaucoup plus longue", a rapporté Bloomberg. "Ce passé douloureux est toujours présent aujourd'hui, non seulement sous la forme de violence, mais aussi dans l'expérience quotidienne d'une discrimination profondément enracinée", a écrit Tim Cook. "Nous le voyons dans notre système de justice pénale, dans le nombre disproportionné de maladies qui frappent les communautés noires et d'autres, dans les inégalités dans les services de voisinage et dans l'éducation que reçoivent nos enfants. Bien que nos lois ont changées, la réalité est que leurs protections ne sont toujours pas appliquées universellement".

Tim Cook a déclaré qu'Apple ferait des dons à l'initiative Equal Justice, avec plusieurs autres groupes, et qu'elle verserait le double des dons de tous les employés au mois de juin. "La mort de George Floyd est la preuve choquante et tragique que nous devons viser bien plus haut qu'un avenir 'normal' et construire un avenir qui soit à la hauteur des plus grands idéaux d'égalité et de justice", a écrit Tim Cook.

Jeff Bezos n'a pas fait de déclaration spécifique et officielle au sujet des manifestations, mais il a publié vendredi sur Instagram un article sur les conséquences des protestations sur les travailleurs, en particulier les personnes de couleur.

Jeff Bezos REUTERS/Joshua Roberts

Jeff Bezos a publié un essai de l'écrivain Shenequa Golding sur les difficultés de maintenir son professionnalisme après avoir été témoin de la mort d'hommes et de femmes noirs. Jeff Bezos a recommandé de lire les pensées de Shenequa Golding, surtout si vous êtes un manager ou un dirigeant. "La douleur et le traumatisme émotionnel causés par le racisme et la violence dont nous sommes témoins envers la communauté noire ont une longue portée", a écrit Jeff Bezos.

Le DG de Twitter et de Square, Jack Dorsey, a tweeté pour demander 'une réforme de la politique policière, maintenant'.

Jack Dorsey Anushree Fadnavis/Reuters

Jack Dorsey a partagé une déclaration de Square appelant à un "travail réel et significatif" pour lutter contre l'inégalité raciale. "Il y a beaucoup à faire pour redresser la longue histoire de la société qui a fait du tort aux communautés noires. Nous pouvons faire des déclarations toute la journée, mais nous savons que les mots seuls peuvent sembler désuets. Un travail réel et significatif est nécessaire pour créer le changement", a écrit l'entreprise Square.

Le DG de Dropbox, Drew Houston, a tweeté que son entreprise soutenait 'la communauté noire et les droits civiques'.

Drew Houston Drew Angerer / Getty

'La douleur et la colère que nous éprouvons en tant que nation ne peuvent pas être guéries tant que nous n'avons pas créé une société racialement juste", a écrit Drew Houston.

Le DG de Stripe, Patrick Collison, a déclaré que lui et son frère, John Collison, cofondateurs de Stripe, étudiaient des moyens basés sur la recherche pour réduire la violence policière.

Reuters/Albert Gea

Patrick Collison a déclaré que lui et son frère recherchaient des organisations dont l'objectif était de "restreindre l'immunité qualifiée" et de "réformer les mécanismes de responsabilité". "John et moi aimerions soutenir leur travail", a écrit Patrick Collison.

Version originale : Avery Hartmans / Business Insider

Business Insider