Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Decathlon, Burger King, Kiabi... De plus en plus d'enseignes rouvrent à l'approche du déconfinement


© Bill Harrison/ Wikimedia Commons

Le déconfinement approche. Mais, pour les personnes comme pour les commerces, rien ne sera "comme avant". La pandémie sévira toujours, et les magasins, qui pourront tous rouvrir à partir du 11 mai, devront s'organiser afin de respecter la distanciation sociale. Comment ? Le confinement aura apporté son lot de solutions. Dont le "drive", qui consiste à faire ses achats en ligne pour les récupérer sur le parking d'un magasin. Ainsi, dans une étude du 22 avril, l'Institut Nielsen révélait que les "drive" accolés à des supermarchés avaient triplé leur chiffre d’affaires, et plusieurs ont enregistré des ruptures de stock. Triomphante, la pratique s'étend aux autres secteurs.

Le procédé s'est en effet généralisé avec le confinement. Dès le 10 avril, Business Insider France rapportait la réouverture en drive de nombreuses enseignes : McDonald's, KFC, Boulanger, Darty, Fnac, Interflora, Nicolas, Leroy Merlin et Castorama. D'autres, plus nombreux encore, ont décidé de ne rouvrir leurs entrepôts que pour assurer la livraison des commandes des consommateurs. C'est le cas du groupe suédois Ikea. Et ces derniers jours, de nouvelles enseignes ont partiellement rouvert pour anticiper la fin du confinement :

Burger King rouvre son drive

Burger King va progressivement rouvrir en drive. Jérémy-Günther-Heinz Jähnick/Wikimedia Commons

Après s'être opposé à la réouverture partielle de son éternel concurrent McDonald's, "BK" a décidé d'en faire autant. Ainsi, depuis le 22 avril, la vente à emporter et en "drive" est de nouveau disponible dans l'Hexagone. L'enseigne se veut prudente et les restaurants devraient rouvrir progressivement dans les semaines à venir. Appartenant à la même maison-mère — Groupe Bertrand — Quick a également annoncé la réouverture prochaine de son drive

Decathlon se met au 'retrait sans contact'

Ascaron/Wikimedia Commons

En vue du déconfinement, Decathlon a mis en place le "retrait sans contact" dans 70 de ses magasins. Le géant de l'équipement sportif entend généraliser progressivement la pratique en France. Les commandes en lignes pourront ainsi être retirées en magasin dans les 48 heures.

Sur son site, Decathlon a publié un guide complet pour réaliser un "retrait sans contact" dans l'un de ses magasins tout en respectant certaines mesures sanitaires. L'enseigne assure dans un communiqué que le procédé, "plébiscité" par ses clients, se poursuivra après la fin du confinement, le 11 mai.

Kiabi lance le 'Click & Drive", une première dans le secteur de l'habillement

Kiabi

Testé dans trois magasins de la métropole lilloise, le dispositif "click & drive" doit permettre à Kiabi de relancer son activité après l'arrêt dû au confinement. Il s'agit du premier "drive" dans le secteur de l'habillement.

Pour permettre la confection de masques, les merceries rouvrent leurs portes

Boris Dunand/ Unsplash

Un décret, publié au Journal officiel le 23 avril, autorise la réouverture des commerces "de détail de textiles en magasin spécialisé". A l'approche du déconfinement, le gouvernement entend ainsi permettre aux Français d'acheter du tissu pour confectionner eux-mêmes leurs masques de protection.

Un "guide pratique" pour la confection des masques devrait suivre le décret. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, a indiqué dans un communiqué que l'exécutif travaillait avec l'industrie textile "pour diffuser dans les prochains jours des guides de bonnes pratiques, qui permettront à chacun d'utiliser des matériaux et formes adaptés pour confectionner des masques faits-maison qui soient pleinement efficaces".

A lire aussi — Voici les produits qu'Amazon est autorisé à livrer en France selon la Cour d'appel de Versailles

Découvrir plus d'articles sur :