Un an après son arrivée en Suisse, Decathlon accélère — et s'offre le numéro 3 du marché

Zone de test running. Décathlon

A peine arrivé en Suisse, Decathlon croque ses concurrents. L'enseigne française, qui a ouvert son premier magasin dans le pays en août 2017 à Neuchâtel, vient d'annoncer le rachat de son concurrent Athleticum, numéro 3 de la distribution d'articles de sport en Suisse, jusqu'alors propriété du groupe familial Maus Frères.

Decathlon reprendra l'ensemble des 455 salariés et des 23 magasins d'Athleticum qui passeront progressivement sous le pavillon français d'ici l'automne 2019.

"Nous sommes très satisfaits d'avoir conclu ce partenariat, car Decathlon est un groupe qui place l'être humain au centre et est parvenu à exporter son concept avec succès dans le monde entier, un peu comme Ikea ou Zara", a affirmé à l'agence de presse AWP, citée par le Matin, Jean-Bernard Rondeau, secrétaire général du groupe Maus Frères.

Un secteur sous pression

Interrogé sur les raisons de ce désengagement, Jean-Bernard Rondeau a confié à AWP que son groupe avait dû se montrer "rationnel" et "réaliste" face à la situation difficile qui prévalait dans le secteur des magasins de sport et trouver une solution "intelligente" pour les 455 collaborateurs. 

Le secteur de la vente d'articles de sport est en effet sous pression en Suisse. Certes, un rebond de 3% du chiffre d'affaires a été relevé l'an dernier à 1,8 milliard de francs mais il ne suffit pas à effacer le recul constaté de plus de 20% les six années précédentes. 

"Dans notre branche, ce ne sont pas les gros qui bouffent les petits, mais les rapides qui éliminent les lents", a expliqué à AWP François Cruchon, président de la section Vaud-Fribourg de l'Association suisse des magasins d'articles de sport. 

130 magasins en 10 ans

Face aux enseignes suisses, l'enseigne française a l'avantage de présenter des prix plus attractifs. Grâce à ce rachat, Decathlon, qui détient déjà deux magasins et un site de vente en ligne et qui compte 110 collaborateurs, va pouvoir considérablement accélérer son développement. "Initialement, j'étais venu pour ouvrir nos propres magasins mais les échanges avec Athleticum nous ont par la suite amené à ce partenariat", a précisé à AWP Christian Ollier le patron de Decathlon Suisse.

Decathlon Meyrin, en Suisse, le 20 juillet 2018. Decathlon/Cyril Zingaro

Un projet pilote mené entre les deux enseignes avait en effet été mené plus tôt dans l'année à Meyrin dans le canton de Genève. Decathlon y avait repris un ancien magasin Athleticum et fait passer son personnel de 19 à 38 collaborateurs.

En avril dernier, Adrien Lagache, responsable du développement de Decathlon en Suisse, ne cachait pas ses ambitions. "Notre plan est de disposer dans 10 ans de plus de 30 grands magasins de 2500 à 5000 mètres carrés et d’une centaine de petits magasins de 400 à 800 mètres carrés", confiait-il à la Tribune de Genève.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Decathlon devient l'enseigne préférée des Français devant Amazon — et ça révèle un problème majeur que l'Américain devra résoudre

VIDEO: Ce pont de verre en Chine était le plus haut et le plus long du monde — voici pourquoi il a fermé