Publicité

Découvrez l'évolution du nombre d'astéroïdes identifiés en orbite autour de la Terre

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Découvrez l'évolution du nombre d'astéroïdes identifiés en orbite autour de la Terre
Les risques de collision avec la Terre sont minimes, mais les astéroïdes restent sous étroite surveillance. © ESA–ScienceOffice.org
Publicité

Ils sont plus de 25 000 à avoir été découverts depuis 1990 et suivis par la communauté scientifique : les astéroïdes, objets géocroiseurs dont la taille peut atteindre parfois plus d'un kilomètre diamètre. Ces corps célestes, composés de roches et de métaux, sont surveillés de près, même si les probabilités de collision avec la Terre restent, à l'heure actuelle, extrêmement faibles. La connaissance de leur trajectoire peut en revanche éviter d'éventuelles collisions avec des satellites en orbite. Cette menace lointaine fait l'objet d'une coopération internationale, afin d'enrichir la connaissance sur ces roches spatiales et anticiper, autant que faire se peut, leurs trajectoires.

Les astéroïdes ont même leur journée internationale, suite à une résolution de l'ONU de décembre 2016. Il s'agit, tous les 30 juin, de "permettre d'informer le grand public des mesures qui seraient prises pour assurer la communication de crise au niveau mondiale" en cas de risque crédible et avéré. La journée n'a pas été choisie au hasard : elle commémore le 30 juin 1908, lorsqu'une explosion due à un astéroïde a abattu des millions d'arbres sur 2 200 kilomètres carrés à Toungouska, en Sibérie. C'est le plus gros événement de ce type enregistré à ce jour.

À lire aussi — La NASA va bien lancer un télescope spatial capable de suivre les astéroïdes 'dangereux'

Un exercice international s'est tenu ce printemps, afin d'évaluer les capacités de la communauté internationale en cas de menace grave de collision : les conclusions des différentes simulations ont mis en avant qu'il faudrait 5 à 10 ans de délai pour lancer une mission capable de détruire ou dévier l'astéroïde. Des initiatives ont cependant été lancées pour anticiper au mieux les risques dans le futur : la NASA a récemment confirmé le lancement d'un programme de télescope spatial pour suivre les astéroïdes dangereux et devrait lancer en novembre 2021 la mission DART (Double asteroid redirection test), un engin spatial dont le but est d'aller "intercepter" l'astéroïde binaire Didymos et de s'écraser délibérément dessus.

Ensuite, c'est l'Agence spatiale européenne qui poursuivra la mission (ESA), à partir de 2024, avec le programme Hera, une étude "post-impact" pour comprendre la structure et la composition de l'astéroïde, ainsi que les conséquences de la collision. Les données recueillies permettront "d'aider les scientifiques et les futures concepteurs de missions […] à optimiser la conception des instruments dédiés à interagir [avec les astéroïdes], que ce soit pour en récolter des échantillons, en exploiter les ressources ou les dévier", explique l'ESA.

Statista

Retrouvez d'autres infographies sur Statista.

À lire aussi — Sur sept simulations de la NASA, une seule aurait permis d'éviter qu'un astéroïde ne percute la Terre

Découvrir plus d'articles sur :