Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

DeepMind de Google a créé une IA qui détecterait le cancer du sein mieux que les radiologues humains

DeepMind de Google a créé une IA qui détecterait le cancer du sein mieux que les radiologues humains
© DeepMind et l'IA de Google identifient le cancer d'un patient sur une radiographie. Université Northwestern/Aide via REUTERS

Google Health et DeepMind ont créé une technologie d'intelligence artificielle (IA) capable de repérer le cancer du sein avec autant de précision qu'un radiologue humain, selon une nouvelle étude publiée mercredi 1er janvier 2020 dans la revue Nature. Pour entraîner cette IA, les chercheurs ont utilisé deux ensembles de données de mammographies provenant du Royaume-Uni et des États-Unis. La base de données du Royaume-Uni comprenait les mammographies de 25 856 femmes, tandis que la base de données provenant des États-Unis contenait les mammographies de 3 097 patientes.

L'utilisation de l'IA a permis une réduction des faux négatifs (tests négatifs à tort) de 9,4% pour la base de données des États-Unis et de 2,7% pour le Royaume-Uni. La réduction des faux positifs (tests positifs à tort) a été légèrement plus faible, soit 5,7% pour la base de données des États-Unis et 1,2% pour celui du Royaume-Uni. Le nouveau modèle a ensuite été comparé à celui de six radiologues humains, et il les a tous surpassés en moyenne de 11,5%.

"Ces résultats mettent en évidence le rôle important que l'IA pourrait jouer dans l'avenir des soins prodigués aux personnes atteintes de cancer. L'adoption d'une technologie comme celle-ci pourrait contribuer à améliorer la façon dont nous diagnostiquons le cancer dans les années à venir", a déclaré Michelle Mitchell, directrice générale de Cancer Research UK, à Business Insider US.

Selon Michelle Mitchell, le dépistage est un processus qui permet de diagnostiquer le cancer du sein à un stade précoce, au moment où le traitement a plus de chances de réussir. Mais il y a aussi des problèmes tels que les faux positifs. L'IA pourrait aider à améliorer le processus de dépistage, d'après elle.

"Bien que d'autres études cliniques soient nécessaires pour voir comment et si cette technologie pourrait fonctionner en pratique, les premiers résultats sont prometteurs", a-t-elle dit.

Le cancer du sein est le premier cas de cancer chez la femme. En France métropolitaine, 8 459 nouveaux cas de cancer du sein ont été détectés en 2018. DeepMind a suggéré que la technologie d'IA pourrait être utilisée comme un "deuxième lecteur" automatisé pour aider les radiologues dans leur travail.

C'est loin d'être la première incursion de DeepMind dans le domaine de la santé. La société a déjà développé des modèles d'IA pour l'identification des maladies oculaires et la détection du cancer du cou.

En 2017, ses recherches dans le domaine de la santé ont fait l'objet d'un examen minutieux après que le gendarme britannique de la protection des données a jugé que l'entreprise avait illégalement conclu un accord de partage des données des patients avec le NHS, le système de santé national financé par l'État en Angleterre. Pour ses recherches sur le cancer du sein, DeepMind a souligné que les ensembles de données recueillis étaient anonymes et soumis à des contrôles stricts de confidentialité.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/ Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :