Il y a un problème flagrant de mixité quand il s'agit de donner de l'argent aux startups de la tech en France — et 22 dirigeantes et startuppeuses militent pour la création d'un fonds d'investissement dédié aux femmes

Une partie des femmes du collectif Sista. Sista

Il y a un déficit flagrant de mixité quand il s'agit de donner de l'argent aux startups de la tech en France — et des dirigeantes et statuppeuses ont décidé de s'engager face à ce constat.

Le collectif de femmes dirigeantes baptisé SISTA, initié par Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay, et Tatiana Jama, cofondatrice de Selectionnist & Visualbot.ai, vient de publier une tribune ce lundi 3 décembre 2018 pour plus d'égalité dans l'accès aux financement des entreprises.

Elles militent pour la création d'un fonds d'investissement dédié aux femmes — comme cela existe aux Etats-Unis avec The Helm ou Backstage Capital.

En effet, l'un des problèmes auxquels les femmes sont confrontées lorsqu'elles démarrent une entreprise, en particulier une entreprise tech, est le manque d'accès au capital dans un scénario traditionnellement dominé par les hommes. 

Selon un rapport de la Commission Européenne de 2018 sur "les femmes à l'ère numérique", seulement 7,4% des investisseurs ayant investi dans une ou plusieurs startups sont des femmes. En ce qui concerne les femmes investisseurs providentiels, ce pourcentage s'élève à 7,2%

Les 22 femmes signataires — cofondatrices de startups, présidente de directoire ou encore, directrices générales —interpellent les pouvoirs publics, les entrepreneurs et investisseurs "afin qu'ils imaginent avec elles les solutions pour que les femmes soient, au même titre que les hommes, partie prenante du développement de notre économie".

"Pour mener à bien leur mission, les membres de SISTA souhaitent féminiser le deadflow de startups (entreprises qui prennent contact avec des fonds) ainsi que les équipes d'investisseurs et pourquoi pas favoriser, à moyen terme, la création d'un fonds d"investissement dédié aux entreprises fondées ou dirigées par des femmes", écrivent-elles.

Leur constat est corroboré par plusieurs études récentes.

Bien que saluant les efforts des fonds d'investissement, Deloitte et France Invest viennent de publier un rapport "sur la mixité dans le Capital Investissement" qui fait apparaître que les équipes d'investissement, hors stagiaires, sont composées en moyenne de seulement 22% de femmes, avec une forte disparité selon les grades. "La proportion de femmes décroit progressivement au fur et à mesure qu'elles progressent dans la hiérarchie", écrit le rapport, en étant sur-représentées dans les fonctions support.

Les hommes représentent respectivement 78%, 85% et 84% des effectifs aux grades de directeur de participations, d'associé et membre du directoire/comité exécutif.

Le collectif SISTA se fixe pour objectif que 10% des fonds déployés soient levés par des startups fondées par des femmes.

Voici la liste des femmes signataires de cette tribune:

  • Stéphane Pallez — PDG FDJ
  • Mercedes Era — Cofondatrice BETC — Présidente exécutive d'Havas Worldwide
  • Françoise Mercadal-Delasalles – Directrice Générale Crédit du Nord
  • Anne Lalou – Directrice Générale La Web School Factory
  • Céline Lazorthes — Fondatrice Leetchi & MANGOPAY
  • Tatiana JAMA — Cofondatrice Selectionnist & Visualbot.ai
  • Nathalie Balla — Coprésidente La Redoute & Relais Colis
  • Roxanne Varza – Directrice Station F
  • Alice Zagury — Cofondatrice The Family
  • Céline Orjubin — Cofondatrice My Little Paris
  • Samantha Jerusalmy — Partner — Elaia Partners
  • Catherine Barba — Fondatrice CB Group
  • Mounia Rkha — Responsable Seed Club Isai
  • Audrey Soussan – General Partner Ventech
  • Marjolaine Grondin — Cofondatrice JAM
  • Lara Rouyrès — Cofondatrice Selectionnist & Visualbot.ai
  • Alix Poulet — CEO Leetchi
  • Isabelle Rabier — Fondatrice Jolimoi
  • Agathe Wautier — Cofondatrice The Galion Project
  • Caroline Ramade — Fondatrice 50intech
  • Valentine de Lasteyrie — Directrice des investissements et associée de Fiblac
  • Séverine Grégoire — Cofondatrice Mon show room & Mes docteurs
  • Alix de Sagazan — Cofondatrice AB Tasty

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a '3 gros échecs' dans les startups de la tech aujourd'hui selon Eric Schmidt, ancien DG de Google

VIDEO: Voici qui de vous deux devrait payer lors d'un premier rencard

Contenu Sponsorisé

Les idées reçues sur la productivité ont fait long feu — voici 9 techniques validées par la science pour l'améliorer vraiment

  1. PIERRE GIMIE

    Du sexisme à tous les étages !
    Et pourquoi ? On veut nous faire croire qu'un bon projet porté par une femme trouverais moins de financement que le même projet porté par un homme.
    N'est ce pas, à l'image de beaucoup de chose, un moyen de combler le caractère timoré de ces entrepreneuses en herbe qui ne sont pas capable de défendre un projet.
    Dans peu de temps on nous pondra la nécessite de fournir des fonds aux femmes, même sans projets, sous un prétexte fallacieux quelconque encore une fois !
    Ceux qui sont bons réussissent. point barre !

Laisser un commentaire