Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le DG de Deliveroo dit que sa startup n'est pas à vendre — après les rumeurs d'un rachat par Uber

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le DG de Deliveroo dit que sa startup n'est pas à vendre — après les rumeurs d'un rachat par Uber
© Deliveroo

La startup de livraison de repas Deliveroo, valorisée à 2 milliards de dollars, attirerait les convoitises des géants de la tech. En septembre, Bloomberg a notamment révélé qu'Uber avait entamé des discussions préliminaires avec la licorne britannique pour la racheter.

Quelques jours après, c'est The Telegraph qui a publié un article indiquant qu'Amazon avait manifesté — à deux reprises — son intérêt pour Deliveroo, avant qu'il ne lance son propre service de livraison de plats.

Dans une interview à Business Insider UK jeudi 4 octobre, Will Shu, le co-fondateur et DG de Deliveroo, a coupé court aux rumeurs de rachat. A la question "Deliveroo est-elle à vendre?", il répond directement: "Nous ne le sommes pas".

Quand la journaliste lui demande si Deliveroo discute avec Uber ou un autre acheteur ou partenaire potentiel, Will Shu rétorque que l'entreprise "ne commente pas les rumeurs". "Deliveroo est l'entreprise à la plus forte croissance d'Europe, donc les gens adorent parler de nous", ajoute-t-il.

Will Shu indique également qu'une introduction en bourse n'est pas la priorité de l'entreprise à l'heure actuelle, malgré des rumeurs persistantes à ce sujet.

Will Shu fait partie de la liste 100 personnalités de la tech au Royaume-Uni établie par Business Insider et révélée ce jeudi 4 octobre.

Découvrir plus d'articles sur :