Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Deliveroo, Uber Eats, Frichti... comment ces applications s'organisent pour éviter la propagation du coronavirus

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Deliveroo, Uber Eats, Frichti... comment ces applications s'organisent pour éviter la propagation du coronavirus
© ... 2020/03/12: A Uber Eats rider wearing a respiratory mask rides past a Camicissima shop. The Italian government shutted down majority of stores to halt the spread of COVID-19 coronavirus outbreak. (Photo by Nicolò Campo/LightRocket via Getty Images)

Certaines des applications de livraison de repas les plus populaires mettent en œuvre des mesures "sans contact" pour éviter la propagation du coronavirus. Dans un email envoyé à ses clients, la startup française Frichti a indiqué qu' à partir du mardi 17 mars 2020, ils pourraient opter "pour une livraison 'sans contact', afin de limiter les interactions et nous assurer que tout le monde reste à l'abri : vous, vos proches et nos livreurs." Concrètement, ces derniers laisseront simplement votre commande devant votre porte.

Contactée, Uber Eats nous informe que l'application est en train de travailler à une option similaire. "Nous sommes en train de développer une fonctionnalité qui permettra aux clients de demander à ce que leurs commandes soient déposées sur le pas de la porte. Ils peuvent également notifier le livreur qu'ils souhaitent que ce soit le cas en l'indiquant directement dans les instructions de la commande", explique une source en interne.

Du côté de Deliveroo, il est désormais possible de choisir la livraison sans contact lorsqu'ils commandent sur l'application et le site web France en choisissant "Livraison sans contact" au moment de passer leur commande. Les livreurs peuvent également passer des commandes sans contact s'ils le souhaitent en informant les clients par l'intermédiaire de l'application avant leur arrivée. Business Insider UK précise que l'entreprise britannique ajouterait des emballages et des autocollants supplémentaires aux sacs de livraison. "Ma priorité absolue est la sécurité des clients, des livreurs et des restaurants, quoi qu'il arrive", a écrit le cofondateur et DG Will Shu dans un message aux clients.

Frichti

En interne, Frichti, qui dispose d'une cuisine où sont préparés des plats, a mis en place un lavage des mains toutes les 30 minutes pour les équipes en cuisine, en plus des recommandations sanitaires du gouvernement et la distribution des gels hydro-alcooliques. "Nous avons aussi augmenté le nombre d'heures de ménage dans nos cuisines et sur tous nos sites, notamment pour désinfecter les poignées de porte", précise l'entreprise.

Uber invite également ses livreurs à désinfecter leurs véhicules et assure qu'elle versera "une indemnisation pendant une période pouvant aller jusqu'à 14 jours" aux livreurs diagnostiqués au coronavirus ou mis en quarantaine, comme Deliveroo.

Les applications de livraison de repas semblent être prisées avec le choix des gens de rester chez eux ou le confinement obligatoire. Mais il n'y aucune garantie que ce service perdure si les restaurants ferment, comme en Italie.

Découvrir plus d'articles sur :