Publicité

Des astronomes découvrent une nouvelle catégorie d'exoplanètes

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des astronomes découvrent une nouvelle catégorie d'exoplanètes
L'atmosphère de ces nouvelles exoplanètes serait notamment composée d'hydrogène. © NASA, ESA, and L. Hustak, J. Olmsted, D. Player and F. Summers (STScI)
Publicité

Elles seraient recouvertes d'océans et leur atmosphère serait riche en hydrogène : des astronomes de l'université de Cambridge auraient identifié une nouvelle catégorie d'exoplanètes, selon une étude publiée le 26 août dans The astrophysical journal. Celles-ci ont été catégorisées comme planètes "hycéennes" ("hycean" en anglais, contraction entre "hydrogen" et "ocean"). Celles-ci pourraient par ailleurs receler de traces de vie microbienne aquatique, selon le communiqué de l'université de Cambridge.

Ces exoplanètes — des planètes situées en-dehors du système solaire — seraient "jusqu'à 2,6 fois plus grandes que la Terre", mais plus petites que Neptune, d'une masse équivalente à dix fois celle de la Terre. Elles afficheraient par ailleurs des températures "allant jusqu'à près de 200 degrés Celsius", précise le communiqué.

Ces résultats doivent cependant encore faire l'objet d'études plus approfondies, notamment grâce au télescope spatial James Webb, dont le lancement doit intervenir d'ici la fin de l'année 2021. Le télescope devrait notamment pouvoir fournir de plus amples données sur l'exoplanète K2-18b, la plus "prometteuse", qui a déjà fait l'objet d'un article scientifique en février 2020.

À lire aussi — La NASA présente un 'catalogue' de plus de 2 200 exoplanètes

Découvrir plus d'articles sur :