Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des astronomes dressent un portrait sans précédent de Jupiter et sa Grande Tache rouge dans l'infrarouge

Des astronomes dressent un portrait sans précédent de Jupiter et sa Grande Tache rouge dans l'infrarouge
Jupiter en lumière infrarouge, tel qu'observé par l'observatoire international Gemini le 29 mai 2019. © Observatoire international Gemini/NOIRLab/NSF/AURA M.H. Wong (UC Berkeley) et son équipe ; Remerciements : Mahdi Zamani

De nouveaux clichés de Jupiter révèlent sa météo turbulente dans l'infrarouge — le spectre de la lumière juste au-delà des longueurs d'onde visibles. Pour obtenir ces images d'une netteté sans précédent, une équipe de chercheurs de la NASA et de l'UC Berkeley a combiné les données du télescope spatial Hubble, de la sonde Juno qui orbite autour de Jupiter et de l'observatoire Gemini, sur Terre. L'équipe a publié les images, ainsi qu'un article de recherche dans The Astrophysical Journal, jeudi 7 mai.

En plus d'une nouvelle cartographie des éclairs de Jupiter, les images révèlent que les taches sombres de la Grande Tache rouge sont des trous dans sa couverture nuageuse, et non des types de nuages différents.

Ces images de la Grande Tache Rouge de Jupiter ont été réalisées à partir des données recueillies par le télescope spatial Hubble et l'observatoire Gemini le 1er avril 2018. La NASA, l'ESA, et M.H. Wong (UC Berkeley) et son équipe

"Vous voyez une lumière infrarouge brillante provenant de zones sans nuages. Et là où il y a des nuages, c'est vraiment sombre dans l'infrarouge," explique Michael Wong, un scientifique de l'Université de Berkeley, à propos de la Grande Tache rouge, dans un communiqué de presse.

En étudiant les systèmes de Jupiter à l'aide de plusieurs télescopes et engins spatiaux, les scientifiques peuvent reconstituer les mystères de l'atmosphère de la planète et l'histoire de sa formation. "Grâce à ces vues à haute résolution de plusieurs observatoires et longueurs d'onde différentes, nous en apprenons beaucoup plus sur le temps qu'il fait sur Jupiter", explique Amy Simon, planétologue à la NASA. "C'est l'équivalent d'un satellite météorologique pour la Terre. Nous pouvons enfin commencer à étudier les cycles météorologiques de Jupiter."

Les images prises depuis la Terre 'rivalisent avec celles de l'espace'

Pour créer ces images infrarouges, les chercheurs ont utilisé une technique appelée "lucky imaging". Un télescope au sol prend plusieurs images du même endroit, et les chercheurs sélectionnent ensuite les images les plus nettes (généralement à un moment où l'atmosphère terrestre crée peu d'interférences).

En assemblant ces images sélectionnées de chaque région de Jupiter, le groupe a créé un portrait sans précédent de la planète entière dans l'infrarouge. "Ces images rivalisent avec la vue depuis l'espace", a ajouté Michael Wong.

Un aperçu de la météo turbulente de Jupiter

Lorsque la sonde Juno fait le tour de Jupiter, elle capte les ondes radio des éclairs qui frappent au plus profond de l'atmosphère de la planète. Les chercheurs ont fait correspondre les coordonnées de ces éclairs avec les images des télescopes Gemini et Hubble. Ils ont découvert que ces éclairs forment des tours de nuages d'environ 65 kilomètres de haut qui tourbillonnent et échangent de la chaleur dans un processus appelé convection, s'élevant au-dessus des nuages d'eau dans l'atmosphère de Jupiter.

Une illustration des éclairs, des tours convectives, des nuages d'eau et des clairières dans l'atmosphère de Jupiter. NASA, ESA, M.H. Wong (UC Berkeley), et A. James et M.W. Carruthers (STScI)

"Les scientifiques suivent la foudre parce que c'est un marqueur de convection, le processus de mélange turbulent qui transporte la chaleur interne de Jupiter jusqu'au sommet visible des nuages", explique Michael Wong dans un communiqué. "Les études en cours sur les sources de la foudre nous aideront à comprendre comment la convection sur Jupiter est différente ou similaire à la convection dans l'atmosphère terrestre."

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :