Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des astronomes ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre

Des astronomes ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre
Dans cette image simulée par ordinateur d'un trou noir, la région noire au centre représente l'horizon des événements, où aucune lumière ne peut échapper à l'emprise gravitationnelle du trou noir. © NASA, ESA, et D. Coe, J. Anderson, et R. van der Marel (STScI)

Les astronomes ont découvert le trou noir le plus proche de notre système solaire — il est à seulement 1 000 années-lumière. Les scientifiques de l'Observatoire européen austral (ESO) ont détaillé les résultats dans une étude publiée mercredi 6 mai dans la revue Astronomy & Astrophysics. Comme les trous noirs exercent une force de gravité si forte que même la lumière ne peut s'en échapper, on ne peut pas les voir directement — mais on peut voir certaines des choses qui orbitent autour d'eux. C'est ainsi que les chercheurs sont tombés sur ce trou noir. Ils étudiaient des systèmes à deux étoiles et ont remarqué qu'une des étoiles qu'ils observaient était en orbite autour d'un objet invisible tous les 40 jours.

"Un objet invisible ayant une masse au moins 4 fois supérieure à celle du Soleil ne peut être qu'un trou noir", a déclaré Thomas Rivinius, un scientifique de l'ESO qui a dirigé l'étude, dans un communiqué de presse. Il a ajouté que "ce système contient le trou noir le plus proche de la Terre que nous connaissons". La vidéo ci-dessous montre ce que les astronomes ont vu : une étoile (bleue) en orbite autour d'un trou noir invisible (rouge), avec une autre étoile (également bleue) en orbite autour d'eux. Cela fait de ce système stellaire, appelé HR 6819, un système triple.

"Nous avons été totalement surpris lorsque nous avons réalisé que c'est le premier système stellaire avec un trou noir qui peut être vu à l'œil nu", a déclaré Petr Hadrava, scientifique à l'Académie des sciences de la République tchèque à Prague et co-auteur de la recherche, dans le communiqué. Le système stellaire est suffisamment proche pour que les habitants de l'hémisphère sud de la Terre puissent repérer les étoiles par une nuit claire.

A lire aussi — Une animation fascinante de la NASA montre comment un trou noir situé non loin de la Terre déformerait l'espace-temps

Il pourrait y avoir des millions d'autres trous noirs cachés dans la galaxie

Cette vue en grand angle montre la région du ciel, dans la constellation du Télescope, où se trouve HR 6819. Le système triple est constitué de deux étoiles et du trou noir le plus proche de la Terre jamais trouvé. ESO/Digitized Sky Survey 2. Acknowledgement: Davide De Martin

Les scientifiques trouvent normalement les trous noirs en détectant les rayons X qu'ils émettent lorsqu'ils dévorent la matière des étoiles voisines. C'est ainsi que les astronomes ont repéré la plupart des trous noirs qu'ils ont trouvés dans la Voie lactée jusqu'à présent. Cependant, les scientifiques pensent que des millions — voire des milliards — d'étoiles dans toute la galaxie se sont effondrées en trous noirs mais n'émettent pas de rayons X. Le trou noir récemment découvert dans la HR 6819 semble être l'un d'entre eux.

"Il doit y avoir des centaines de millions de trous noirs, mais nous n'en connaissons que très peu. Savoir ce qu'il faut chercher devrait nous mettre en meilleure position pour les trouver", a déclaré Thomas Rivinius.

Dietrich Baade, un astronome de l'ESO faisant partie de l'équipe de recherche, a qualifié cette découverte de "pointe d'un iceberg passionnant".

En fait, les chercheurs ont déjà l'œil sur un autre système à deux étoiles, appelé LB-1, qui pourrait cacher son propre trou noir. "Probablement que beaucoup d'autres de ces systèmes existent", a déclaré Marianne Heida, post-doctorante à l'ESO et co-autrice de l'étude, dans le communiqué. "En les trouvant et en les étudiant, nous pouvons en apprendre beaucoup sur la formation et l'évolution de ces rares étoiles qui commencent leur vie avec plus de huit fois la masse du Soleil et qui la terminent par une explosion de supernova qui laisse derrière elle un trou noir".

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Business Insider

A lire aussi — Pourquoi vous allez entendre de plus en plus parler des trous noirs à l'avenir

Découvrir plus d'articles sur :