Publicité

Des bactéries inconnues découvertes à bord de la Station spatiale internationale

  • ISS
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des bactéries inconnues découvertes à bord de la Station spatiale internationale
Des plants de radis poussent actuellement à bord de l'ISS. © NASA
Publicité

Des bactéries d'une nouvelle espèce ont été découvertes à bord de la Station spatiale internationale. Des échantillons prélevés sur différentes surfaces ont permis d'identifier quatre souches de bactéries, dont trois étaient inconnues jusque-là. Ces souches pourraient être des "déterminants génétiques utiles sur le plan biotechnologique" pour la culture de plantes dans l'espace, expliquent deux chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, qui a collaboré avec des universitaires américains et indiens, et publié une étude dans la revue scientifique Frontiers in microbiology.

"Pour cultiver des plantes dans des endroits extrêmes où les ressources sont minimes, il est essentiel d'isoler de nouveaux microbes qui aident à promouvoir la croissance des plantes dans des conditions stressantes", ont-ils déclaré dans un communiqué. D'autres expériences et analyses sont cependant nécessaires pour déterminer s'il s'agit véritablement d'un tournant d'envergure dans le domaine de l'agriculture spatiale.

À lire aussi — Une forme de vie jusqu'à présent inconnue sur Terre a été découverte sur l'ISS — elle pourrait aider à aller sur Mars

Les quatre souches ont été relevées lors de deux vols consécutifs. Elles appartiennent à la famille des Methylobacteriaceae, mais seule l'une d'elle fait partie de la catégorie Methylorubrum rhodesanium — qui avait déjà été identifiée. Les trois autres ont été relevées à trois endroits différents de l'ISS, dans un rack à matériel, au niveau de la coupole et sur la table du repas, et il s'est avéré qu'elles faisaient partie de la même espèce, qui a été baptisée Methylobacterium ajmalii, en l'honneur d'un célèbre microbiologiste indien, Ajmal Khan.

Les espèces de Methylobacterium fixent l'azote, solubilisent le phosphate et présentent une tolérance au stress abiotique. Elles sont impliquées dans la croissance des plantes et "l'activité de biocontrôle contre les agents pathogènes des plantes", indique le communiqué publié avec l'étude. Cette découverte pourrait permettre de développer une sorte de "carburant" pour améliorer la résistance des plantes à la culture spatiale.

Au total, huit endroits de l'ISS font l'objet de contrôle de la croissance bactérienne depuis six ans. Des centaines d'échantillons ont d'ores et déjà été analysés, plus de 1 000 attendent encore d'être ramenés sur la Terre pour être étudiés. Un des objectifs serait de pouvoir disposer d'un "système intégré de surveillance microbienne" à bord de l'ISS capable de collecter, traiter et d'analyser les échantillons "en utilisant les technologies moléculaires", expliquent les docteurs Kasthuri Venkateswaran et Nitin Kumar Singh du JPL dans le communiqué. Le Conseil national de la recherche des États-Unis a d'ailleurs préconisé d'utiliser l'ISS "comme banc d'essais pour l'étude des micro-organismes", précisent les deux scientifiques.

À lire aussi — Des bactéries multirésistantes ont été retrouvées dans les toilettes de l'ISS — et posent un risque sanitaire majeur pour les futures missions à bord

Découvrir plus d'articles sur :