Hillary Clinton

La candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton à Des Moines, en Iowa, le 28 octobre 2016. REUTERS/Brian Snyder

L'équipe de campagne d'Hillary Clinton aurait été informé, en amont, d'une question qui lui a été posée lors d'un débat diffusé sur CNN en mars pendant la primaire démocrate. C'est ce qui ressort d'emails piratés et publiés par Wikileaks lundi. La source de ce tuyau serait Donna Brazile, aujourd'hui présidente par interim du Comité national démocrate (DNC).  

"Une des questions adressées à HRC [initiales de Hillary Rodham Clinton, ndt] demain viendra d'une femme avec une éruption cutanée", écrit Donna Brazile dans un email adressé à John Podesta, le directeur de campagne de Clinton, et Jennifer Palmieri, la directrice de la communication de la candidate.

Donna Brazile ajoute : "sa famille souffre d'empoisonnement au plomb et elle demandera ce qu'Hillary, une fois présidente, ferait pour aider les gens de Flint". Flint est une ville du Michigan dont l'eau a été contaminée au plomb et distribuée néanmoins, causant une gigantesque crise sanitaire.

Cette question n'a pas été posée telle quelle le lendemain lors du débat. Mais une femme, Mikki Wade, qui a ensuite déclaré dans un entretien que son fils souffrait d'éruptions cutanées à cause de l'eau contaminée, a bien interrogé Clinton sur la situation de l'eau à Flint. 

"Si vous êtes élue présidente, qu'allez vous faire pour restaurer ma confiance dans le gouvernement ?", a demandé la mère de famille.

En octobre, un autre email révélé par Wikileaks suggérait que Donna Brazile avait fait fuiter une question à Clinton en amont d'un débat ouvert organisé par CNN dans l'Ohio.

Donna Brazile

La présidente du Comité national démocrate Donna Brazile à Longwood University, Farmville en Virginie, le 4 octobre 2016. REUTERS/Joe Raedle

Donna Brazile a nié ces faits, mais un email a plus tard montré quelle avait eu accès à la formulation exacte des questions grâce à un l'animateur de télévision Roland Martin. CNN a laissé entendre que Donna Brazile aurait obtenu les questions de ce dernier.

"J'en enverrai quelques autres", a-t-elle lâché dans un email à l'époque. "Même si certaines questions sont de Roland."

Au moment des débats, Brazile était intervenante sur CNN et vice-présidente du Comité national démocrate.

Une porte-parole de CNN a déclaré dans un communiqué à Business Insider que la chaîne "n'a jamais donné accès à Brazile ni aux questions, ni aux éléments préparatoires, ni à la liste des participants, ni aux informations contextuelles, ni aux réunions en amont" de ces deux débats.

"Nous sommes très dérangés par ce que nous avons appris de ses interactions avec la campagne Clinton alors qu'elle était intervenante sur CNN", a ajouté la porte-parole. La chaîne a mis fin à leur collaboration le 14 octobre.

Un employé de CNN a confié à Business Insider qu'il est possible que Donna Brazile ait obtenu les questions directement auprès de celle qui devait la poser, lors d'un événement local qui a eu lieu la veille du débat. L'employé de CNN dit qu'il a vu Donna Brazile discuter avec une habitante de Flint qui lui a montré son éruption cutanée et dit qu'elle voulait poser une question à Clinton sur les problèmes de Flint.

Le DNC n'a pas donné suite à notre demande d'interview.

Donna Brazile avait ensuite été placée à la présidence du DNC par intérim après que son prédécesseur, Debbie Wasserman Schultz, ait été éclaboussé par des révélations de Wikileaks sur les actions imaginées par la direction démocrate pour affaiblir le principal rival d'Hillary Clinton pendant la primaire, le sénateur Bernie Sanders.

Version originale : Oliver Darcy/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Hillary Clinton et Donald Trump se sont affrontés lors du dernier débat de la présidentielle américaine — voici comment ça s'est déroulé

VIDEO: Voici comment j'ai soigné mon apnée du sommeil