Publicité

Des lézards compromettent le chantier de la Gigafactory de Tesla en Allemagne

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des lézards compromettent le chantier de la Gigafactory de Tesla en Allemagne
Ue lézard des sables (Lacerta agilis). © Sebastian Willnow/Getty Images
Publicité

Alors que Tesla doit à achever sa nouvelle Gigafacory allemande d'ici juillet 2021, une espèce locale de lézard pourrait poser un réel problème. Vendredi 18 décembre, un tribunal allemand a rendu une ordonnance interdisant à Tesla d'abattre les arbres qui abritent des lézards des sables en hibernation qui ne survivraient pas au processus de déforestation.

L'ordonnance du tribunal a noté que Tesla avait déjà essayé d'accueillir les espèces protégées en collectant et en déplaçant tous les lézards qu'elle trouvait sur place. Cependant, comme de nombreux lézards mâles sont déjà dans leurs tanières d'hiver, la cour a déclaré que les efforts de relocalisation des reptiles de Tesla ne seront pas été suffisants pour protéger la population de lézards. On ignore encore cependant si l'ordonnance du tribunal aura un impact sur la date d'achèvement de l'usine.

A lire aussi — Apple pourrait produire des voitures électriques à partir de 2024

Ce n'est pas la première fois que des reptiles ralentissent la construction de la gigantesque usine de Grünheide qui, selon le DG Elon Musk, doit ouvrir en juillet 2021 pour produire 500 000 voitures par an.

Les autorités avaient déjà suspendu le déboisement le 10 décembre après que des groupes de protection de l'environnement ont exprimé leurs inquiétudes concernant des serpents en hibernation. Cette nouvelle décision, rendue le 18 décembre, prolonge cette suspension.

Les serpents et les lézards ne sont pas les seules préoccupations environnementales auxquelles la Gigafactory a dû faire face. En novembre 2019, les écologistes ont averti que la construction de l'usine pourrait mettre en danger une espèce de chauve-souris locale, et elle a rencontré une opposition farouche de la part des groupes écologistes locaux — dont deux, la NABU et la Ligue verte, ont déposé des recours auprès du tribunal concernant les reptiles en hibernation.

"Nous ne pouvons pas accepter l'idée d'une 'Lex Tesla' spéciale qui affaiblirait les normes allemandes en matière de conservation et de protection des espèces", a déclaré Christiane Schröder, directrice de la NABU, au Financial Times.

La décision concernant les lézards des sables est également intervenue le jour même où Tesla a dû interrompre la construction de l'usine en raison d'un dépôt de garantie de 100 millions d'euros qui n'aurait pas été versé.

En octobre, la construction aurait en outre été arrêtée parce que le site avait oublié de payer sa facture d'eau.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/ Business Insider

A lire aussi — Elon Musk révèle avoir déjà contacté Tim Cook pour qu'Apple rachète Tesla

Découvrir plus d'articles sur :