Des manifestants nus devant les locaux de Facebook à New York pour dénoncer la censure du réseau social

Des dizaines de mannequins s'étaient donné rendez-vous, ce dimanche 2 juin, pour poser en tenue d'Adam et Eve devant les bureaux de Facebook à New York, aux Etats-Unis. Ils tenaient également en main de grandes photos de tétons. Leur démarche s'inscrit dans le cadre d'un projet artistique visant à protester contre l'interdiction de la nudité sur le réseau social. La manifestation, connue sous l'appellation #WeTheNipple (que l'on pourrait traduire par "Nous, les tétons"), a été organisée par la Coalition nationale contre la censure (NCAC) en collaboration avec l'artiste Spencer Tunick. C'est d'ailleurs ce dernier qui a photographié la foule nue. 

Facebook a une politique très stricte en ce qui concerne la nudité sur sa propre plateforme mais aussi sur Instagram, propriété de la firme américaine. Au grand regret de certains artistes qui se plaignent de cette directive qui les empêcherait de partager leurs oeuvres en ligne. "Ces règles nuisent particulièrement aux artistes dont le travail est centré sur leur propre corps, comme les artistes queer et les artistes non-genrés, ainsi que sur le corps des personnes appartenant à leur communauté. Même les musées et les galeries d'art sont limités lorsqu'ils veulent promouvoir des expositions de nus", a écrit le NCAC dans un communiqué de presse.

Contacté par Business Insider US, Facebook n'a souhaité faire aucun commentaire.

Des manifestants nus devant les locaux de Facebook à New York pour dénoncer la censure du réseau social

Des mannequins nus devant les bureaux de Facebook à New York à Manhattan. Getty

Selon CNN, des membres du groupe de défenses des droits des femmes Grab Them By The Ballot (que l'on pourrait traduire par "Attrapez-les par le bulletin de vote") ont également pris part à la manifestation de dimanche.

"Nous sommes ici pour responsabiliser les femmes en termes de positivité du corps et encourager la participation des femmes aux échéances électorales de 2020", a déclaré Dawn Robertson, fondatrice de Grab Them By The Ballot, dans un communiqué. Et de poursuivre : "Il ne s'agit pas seulement de créer un effet choc et de manifester - il s'agit de récupérer notre corps. Facebook et Instagram sont complètement passés à côté de ce message parce qu'ils s'accrochent à des politiques négligentes et ouvertement misogynes qui ne prennent pas en compte le contexte artistique de la nudité affichée".

Dawn Robertson a précisé que Facebook avait définitivement interdit le compte de Grab Them By The Ballot après que le groupe a publié une peinture de nu accompagné d'un poème à l'occasion de la fête des mères. Elle a également vu son propre compte être banni à plusieurs reprises.

D'après Dawn Robertson, Facebook a admis qu'ils avaient eu "tort" d'avoir supprimé ces comptes après qu'elle a porté réclamation auprès du réseau social. Mais depuis, son compte a de nouveau été supprimé.

Version originale : Mary Hanbury/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

  1. Guillaume

    Belle offensive!! Et pas seulement sur les réseaux sociaux.. la politique des films et autres programmes de divertissement télévisés aussi devrait etre revue.
    Je trouve aberrant qu'à 21h, les trois quart des téléfilms demarrent par des plans de cadavre, de victime dans le viseur d'une arme à feu, assassinat.... a l'inverse montrer un teton (féminin, bien sûr car d un homme ça ne choque pas) semble inadmissible...

  2. Hi! Would you mind if I share your blog with my facebook group?
    There's a lot of people that I think would really enjoy your content.
    Please let me know. Cheers

  3. Tһe design of Ꮩictorinox is rec᧐gnized instantly.

Laisser un commentaire