Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des masques de plongée Décathlon détournés en respirateurs en Italie

Des masques de plongée Décathlon détournés en respirateurs en Italie
© Decathlon/Subea

L'Italie subit les ravages du Covid-19 et, avec l'afflux de patients en détresse respiratoire, manque d'équipements pour y faire face. En l'absence de matériel adéquat, les personnels soignants sont parfois obligés de "bricoler". De telles extrémités ont donné naissance à ces images surréalistes de patients italiens affublés de masques de plongée Décathlon, détournés en appareils respiratoires. Le modèle 'Easybreath' de la marque française, modifié et augmenté de nouvelles pièces imprimées en 3D, a ainsi été utilisé dans plusieurs hôpitaux italiens.

On doit cette trouvaille au médecin italien Renato Favero. Pour concrétiser son idée, il s'est tourné vers l'entreprise italienne Isinnova, comme le raconte l'un de ses ingénieurs au Corriere della Serra : "Il est venu nous proposer l'idée. Nous avons analysé sa proposition et conclu que le masque de Decathlon Easybreath était celui qui correspondait le mieux à sa demande. Decathlon nous a répondu qu’ils en avaient des dizaines de milliers en magasin. Ensuite, nous avons imprimé en 3D les raccords nécessaires entre le masque et les tubes d’hôpital standard."

Testés dans plusieurs hôpitaux, les premiers masques "Easybreath" modifiés ont donné des résultats encourageants. S'il est toujours préférable d'utiliser des appareils respiratoires destinés à cet effet, ces respirateurs bricolés pourraient soulager des services hospitaliers en manque de matériel. "Si possible, il faut toujours privilégier les produits certifiés", confirme un ingénieur d'Isinnova.

Décathlon aurait transmis les plans de son masque à Isinnova pour faciliter son travail. Pour transformer le masque de plongée en appareil respiratoire, il suffirait d'en retirer la partie supérieure — le tuba —, et de le remplacer par une pièce imprimée en 3D afin de le raccorder aux équipements hospitaliers. Comme dans la vidéo ci-dessous :

Découvrir plus d'articles sur :