L'image ci-dessus ne représente pas des aliens contrairement à ce qu'ont pu croire certains observateurs en Norvège vendredi dernier. Il s'agit du résultat d'une expérience financée par la NASA sur les aurores boréales, rapporte le site Science Alert. Deux fusées sondes ont été lancées, vendredi 5 avril 2019, depuis le centre spatial Andøya situé dans le nord de la Norvège dans le cadre d'AZURE (Auroral Zone Upwelling Rocket Experiment), une expérience scientifique censée nous en apprendre davantage sur le flux des particules dans l'ionosphère — couche supérieure de l'atmosphère terrestre. Une fois dans l'ionosphère, ces fusées ont craché des gaz colorés, pour indiquer la direction et la puissance du vent solaire et les différentes autres perturbations qui ont lieu dans cette couche de l'atmosphère terrestre. 

Selon le site d'information norvégien VOL, cité par Science Alert, la police norvégienne a reçu de nombreux appels de témoins se demandant à quoi pouvaient correspondre ces deux formes de nuages accompagnés de lumières colorées. Michael Theusner, qui se présente sur son site comme météorologiste, astronome amateur et développeur de logiciels basé à Hanovre en Allemagne, a réalisé une vidéo en accéléré de l'événement qu'il a publiée sur YouTube. Dans la description de la vidéo, il écrit : "[quand] des lumières étranges et des nuages colorés et en expansion sont apparus, je n'avais d'abord pas d'explication. On aurait dit une attaque extraterrestre."



Il s'agit de la première mission parmi les huit à venir qui seront lancées en Norvège dans les deux prochaines années. Les villes norvégiennes d'Andøya et de Svalbard sont propices à l'étude des aurores boréales, qui sont le produit de violentes collisions entre l'atmosphère terrestre et les particules du Soleil.

La NASA a ajouté sur son site que "plus nous en apprenons sur les aurores boréales, plus nous comprenons les processus fondamentaux qui régissent l'espace circumterrestre — une région qui fait de plus en plus partie du domaine humain, où vivent non seulement les astronautes, mais aussi les communications et les signaux GPS qui peuvent nous affecter quotidiennement sur le terrain."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les clichés d'un gigantesque trou noir sur le point d'être dévoilés

VIDEO: Cette assiette absorbante rend les plats moins gras