Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des objets interstellaires traversent régulièrement le système solaire, selon une étude

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des objets interstellaires traversent régulièrement le système solaire, selon une étude
Voici à quoi pourrait ressembler Oumuamua, le premier objet interstellaire identifié. © NASA/ESA/STScI

Jusqu'à sept objets interstellaires pourraient entrer dans notre système solaire et en sortir tous les ans, selon une étude publiée récemment par une équipe scientifique internationale — à laquelle a également participé l'Observatoire de Paris. Les objets interstellaires se sont probablement formés "très loin du système solaire", mais ils "peuvent être directement observés par des télescopes terrestres et potentiellement explorés à courte distance par des engins spatiaux", indique l'étude.

Seuls deux de ces objets ont été découverts et identifiés jusqu'ici : Oumuamua en 2017, Borizov deux ans plus tard. Il s'agirait à présent de pouvoir prédire les trajectoires et les orbites de ces objets, car "la découverte d'autres objets interstellaires et la planification de missions visant à intercepter ou à rencontrer ces corps bénéficieront grandement de la connaissance de leurs orbites et de leurs taux d'arrivée probables", peut-on lire dans l'étude.

À lire aussi — Des astronomes ont capturé une nouvelle image plus détaillée de la comète interstellaire qui va bientôt s'approcher de la Terre

La découverte d'Oumuamua et de Borisov "ont ouvert des domaines de recherche entièrement nouveaux" concernant les objets interstellaires — qui restent encore éminemment mystérieux. Oumuamua a fait l'objet de nombreuses théories, il serait tout à tour une comète interstellaire, un vaisseau spatial extraterrestre ou encore un astéroïde. Deux récents articles scientifiques suggèrent que cet objet interstellaire serait en fait "un éclat d'une petite planète d'un autre système solaire", explique Business Insider US. Si sa constitution n'a pas été formellement établie, il se pourrait qu'Oumuamua soit constitué de glace d'azote. L'objet interstellaire est entré incognito dans le système solaire et lorsqu'il est passé près de la Terre en octobre 2017, les scientifiques n'ont eu qu'un laps de temps très limité pour l'observer.

Des sondes pour intercepter les objets interstellaires

Des projets ont été lancés pour permettre "d'aller à la rencontre" de ces objets interstellaires, afin de pouvoir les étudier de plus près et plus longtemps. Deux options sont étudiées : l'interception ou la poursuite, cette seconde étant moins privilégiée, en raison de la vitesse de déplacement des objets. L'interception se baserait quant à elle sur des prévisions de flux, de vitesse et d'orbite et permettrait de lancer une sonde sur des coordonnées données, afin de croiser la trajectoire de l'objet interstellaire en question.

Une mission a notamment été lancée par l'Agence spatiale européenne. Baptisée Comet interceptor, elle comprendrait un vaisseau-mère et deux sondes spatiales et permettrait de survoler la cible lorsqu'elle serait en approche de l'orbite terrestre afin de créer un profil 3D. S'il s'agirait surtout d'étudier les comètes du système solaire, l'ESA prévoit également que les objets interstellaires seront des cibles potentielles. Le lancement de Comet Interceptor devrait avoir lieu en 2028 à bord du futur lanceur Ariane 6.2.

À lire aussi — Une photo montre la comète Neowise, un météore et le mystérieux phénomène STEVE au même moment

Découvrir plus d'articles sur :