Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des scientifiques ont ressuscité un animal microscopique après 24 000 ans de congélation

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des scientifiques ont ressuscité un animal microscopique après 24 000 ans de congélation
Le rotifère ressuscité a passé plus de 24 000 ans sous la glace sibérienne. © Michael Plewka/Insider

Des scientifiques russes ont réussi à faire revivre un minuscule animal appelé rotifère bdelloïde qui avait été trouvé dans de la glace sibérienne datant de 24 000 ans. Après décongélation, le minuscule organisme ressemblant à un ver était capable de manger lorsqu'il était nourri. Après la décongélation, le rotifère était également capable de se reproduire — ce qu'il peut faire sans partenaire, indiquent les scientifiques dans l'étude.

Cela suggère que ces animaux multicellulaires peuvent survivre dans une sorte de modèle d'attente glacé pendant des dizaines de milliers d'années. "Nous avons fait revivre des animaux qui ont vu des mammouths laineux", a déclaré au New York Times Stas Malavin, du laboratoire de cryologie du sol en Russie, l'un des auteurs de l'étude. Les résultats ont été publiés lundi 7 juin dans la revue Current Biology.

À lire aussi — 13 photos du monde microscopique qui vous donneront des frissons

Le rotifère bdélloïde est capable d'ingurgiter de la nourriture.

Les rotifères sont parmi les animaux les plus robustes au monde, a expliqué Stas Malavin à Insider dans un courriel — connus pour leur résistance aux environnements extrêmes. Ils sont parmi les animaux les plus résistants aux radiations sur Terre et peuvent supporter une déshydratation extrême et un faible taux d'oxygène.

"Si cela est vrai, ce serait un résultat incroyable et cela étendrait la capacité enregistrée des rotifères bdelloïdes à survivre à la congélation de 10 ans à 30 000 ans", a déclaré à Insider Timothy Barraclough, professeur de biologie évolutive qui travaille sur les rotifères de l'université d'Oxford. Il a toutefois averti qu'il était possible que les animaux aient colonisé la glace plus tard qu'il y a 24 000 ans ou après que la carotte de glace ait été retirée du sol. "J'ai besoin d'un peu plus de preuves", a-t-il ajouté.

Ces animaux ne sont pas les plus anciens jamais découverts capables de survivre à la congélation. En 2018, deux vers parasites connus sous le nom de nématodes ont été ressuscités à partir de glace vieille d'au moins 30 000 ans.

Comprendre les mécanismes biologiques qui ont permis aux rotifères de survivre à de si longues périodes de congélation pourrait aider les scientifiques à comprendre comment mieux congeler les tissus, comme les organes humains, indique un communiqué de presse accompagnant l'étude. "Un organisme multicellulaire peut être congelé et stocké comme tel pendant des milliers d'années, puis revenir à la vie — un rêve pour de nombreux auteurs de fiction", a déclaré Stas Malavin.

Version originale : Marianne Guenot/Insider

À lire aussi — Des créatures non identifiées découvertes par hasard à 900 mètres sous l'Antarctique

Découvrir plus d'articles sur :