Design, Instagram, Messenger, groupes... Facebook apporte des changements importants et tente de faire oublier deux années de scandales

FB

Facebook opère le plus grand lifting depuis qu'il a été créé, il y a 15 ans.

Le géant de la tech californien a annoncé une modernisation considérable du réseau social, laissant tomber le menu bleu en le remplaçant par un design blanc plus épuré, et en s'axant plus que jamais sur les groupes. Ces changements arrivent alors que Facebook essaie de sortir de deux années de scandales à répétition, contesté pour son rôle dans la diffusion de discours haineux ayant incité au génocide du Myanmar jusqu'à la fuite de millions de données d'utilisateurs par Cambridge Analytica.

Ce nouveau design a été révélé lors de F8, la conférence annuelle de Facebook pour les développeurs à San Jose en Californie, et donne l'impression que le réseau a désormais un design plus proche de celui de Messenger, la messagerie instantanée, petite soeur de Facebook. Les lignes épurées et les grands espaces blancs du nouveau look de Facebook font également écho à Instagram.

Le nouveau design de Facebook donne également une place importante aux "Stories", et les place tout en haut de la page d'accueil des utilisateurs. D'autres changements structurels importants mettent également l'accent sur les groupes créés par les utilisateurs. Les utilisateurs pourront poster sur les groupes directement depuis la page d'accueil, et il sera également donné plus de place à ces groupes dans la barre latérale à gauche (sur la page d'accueil). De nouveaux outils ont également été ajoutés à certains groupes spécifiques.

L'application mobile remodelée sera mise en ligne "rapidement" a déclaré un porte-parole de Facebook dans un mail. Les changements sur ordinateur arriveront eux "dans les prochains mois".

Facebook mise gros sur les groupes

Une capture d'écran fournie par Facebook montre à quoi la page d'accueil de ses utilisateurs pourrait ressembler après la refonte. FB

Le design de Facebook a changé un nombre incalculable de fois depuis ses débuts, causant souvent des réactions virulentes de la part de ses utilisateurs. Le design annoncé mardi est un changement esthétiquement bien plus important qu'à son habitude, en abandonnant sa barre bleue caractéristique qui définissait Facebook depuis 2004.

Ce changement arrive alors que Facebook essaye de convaincre ses utilisateurs qu'il a évolué et appris de ses précédents scandales. L'entreprise a désormais une "vision plus large" de sa responsabilité, comme l'a répété continuellement Mark Zuckerberg ces dernières années.

Ces modifications ne résolvent pas à elles seules les problèmes sous-jacents qui tourmentent Facebook depuis un petit moment : la tendance du fil d'actualité à propager des "fake news" et autres canulars, une culture qui bouge vite et qui a conduit à un traitement douteux des données de ses utilisateurs, les inquiétudes face à son pouvoir de monopole...etc.

Néanmoins, l'accent mis sur les groupes reflète un changement d'orientation du réseau social qui était principalement une source d'informations, et qui s'axe désormais plus sur la création de communautés — dont les groupes sont le principal moteur. Sur ordinateur, les utilisateurs vont avoir accès à des onglets de groupes en haut de la page d'accueil (sur l'application mobile, où il y a moins de place, ces onglets seront placés selon les fonctionnalités Facebook que les utilisateurs utilisent le plus).

L'onglet en lui même a également été repensé, et montre les divers groupes auxquels l'utilisateur est inscrit et certains messages postés. Les groupes eux-mêmes subissent des modifications afin de prendre en compte des utilisations de plus en plus spécialisées. Les membres des groupes parlant de santé, par exemple, peuvent demander aux administrateurs de groupe "de poster en leur nom afin de protéger leur vie privée autour de sujets sensibles", dans le but d'empêcher les personnes de divulguer ouvertement des données médicales sensibles sur Facebook. Des "templates" sont également en cours de création afin de permettre aux employeurs de publier des offres d'emploi dans des groupes d'emplois.

Facebook peaufine aussi d'autres parties de son application principale

Facebook ajoute également une suite de nouvelles fonctionnalités sur l'application Facebook de base. Elle présente une nouvelle fonctionnalité nommée "Meet New Friends" qui agit comme une sorte de service de rencontre platoniques, laissant ses utilisateurs envoyer des messages à des inconnus sur des groupes ou entreprises dont ils font partie ou s’ils partagent un interêt en commun.

Puis il y a Facebook Dating, rival de Tinder, qui donne la possibilité d'ajouter une fonction "Secret Crush" qui laisse les utilisateurs savoir s'ils ont, vis-à-vis d'un ami commun, des sentiments partagés, sans les démasquer si cela n'est pas réciproque. L'outil de dating sera lancé dans 14 pays. Mais pas en France.

Facebook déploie également de nouveaux outils afin d'aider ses utilisateurs à vendre et acheter des objets sur sa Marketplace, sa place de marché. Les utilisateurs pourront payer directement sur la Marketplace et s'occuper de l'envoi directement depuis le réseau.

De façon générale, cette refonte et la sortie de toutes ces nouvelles fonctionnalités marque un changement très important depuis la conférence des développeurs de Facebook de 2018. L'an dernier, assaillie par les scandales, une grande partie de la conférence F8 semblait faite pour essayer de sauver les meubles, et souffrait d'un cruel manque d’innovations concernant l'application principale. Les changements conséquents chez Facebook annoncés pour 2019 suggèrent que l'entreprise pense avoir pansé ses plaies et elle est de nouveau prête à remuer la tech.

Version originale : Business Insider / Rob Price

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook comptera plus de morts que de vivants d'ici 50 ans

VIDEO: Voici le premier pipeline à bière — il se trouve en Belgique et peut transporter 3785 litres par heure