Le directeur financier de Deutsche Bank dément des discussions internes au sujet d'une fusion avec le géant suisse UBS — et dit qu'il s'agit 'une fiction des médias'

REUTERS/Kai Pfaffenbach

  • Le directeur financier de Deutsche Bank dément les rumeurs de fusion avec le géant suisse UBS, en les qualifiant de "fiction des médias". 
  • "Nous sommes régulièrement étonnés de ce qui passe à travers les filtres éditoriaux et est publié dans la presse", a dit von Moltke.
  • Plus tôt, en citant des sources proches du dossier, le journal allemand Handelsblatt affirmait que des cadres de Deutsche Bank auraient discuté en interne de la possibilité d'un rapprochement avec UBS lors d'une réunion dédiée à la stratégie début septembre. 
  • Les discussions auraient fait partie d'une réunion pendant laquelle le conseil de surveillance de la banque aurait aussi discuté d'une fusion avec Commerzbank, la deuxième banque la plus importante d'Allemagne et l'une des rivales de Deutsche sur le marché local. 

 

Le directeur financier de Deutsche Bank, James von Moltke, a démenti les rumeurs selon lesquelles la banque envisageait une fusion avec la banque suisse UBS, en les qualifiant de "fiction des médias". 

"Nous sommes régulièrement étonnés de ce qui passe à travers les filtres éditoriaux et est publié dans la presse", a dit von Moltke, selon Reuters.

Le service de presse de Deutsche Bank n'a pas souhaité commenter l'information. 

Les commentaires de Von Moltke interviennent alors qu'un article du journal allemand Handelsblatt publié ce mercredi 26 septembre 2018 affirmait que des cadres de Deutsche Bank auraient discuté en interne de la possibilité d'un rapprochement avec UBS lors d'une réunion dédiée à la stratégie début septembre.

Les discussions auraient fait partie d'une réunion pendant laquelle le conseil de surveillance de la banque allemande aurait aussi discuté de la fameuse fusion possible avec Commerzbank, la deuxième plus grande banque d'Allemagne et l'une des rivales de Deutsche Bank sur le marché local.

Des rumeurs de fusion avec Commerzbank circulaient depuis des années sur le marché, et aucune des deux banques n'a commenté le sujet. Bloomberg a rapporté en juin que le conseil de surveillance de Deutsche Bank a parlé avec des actionnaires et le gouvernement au sujet d'un accord potentiel

Toutefois, le Handelsblatt affirme que des cadres ont souligné qu'une fusion avec UBS aurait plus de sens et représenterait un meilleur mariage. "Deutsche Bank et UBS seraient complémentaires avec différentes forces en banque d'investissement et gestion d'actifs", a dit le Handelsblatt, citant des sources internes à la banque.

Alors que le conseil de surveillance de Deutsche Bank aurait discuté d'une fusion potentielle, il n'y aucun indice montrant qu'une quelconque discussion ait commencé entre les deux banques, ou même si Deutsche Bank est effectivement en train de tenter une approche vers UBS. 

Contacté par Business Insider, Deutsche Bank n'a pas souhaité commenter, tandis qu'UBS n'a pas immédiatement répondu à la demande de réaction. 

L'article du Handelsblatt est le dernier rebondissement d'une longue liste de rumeurs concernant les partenaires ou cibles potentiels de la plus grande banque allemande. En juillet dernier par exemple, le magazine allemand Wirtschaftswoche rapportait que JP Morgan et l'Industrial and Commercial Bank of China pourraient être intéressés par le rachat d'une part de la banque, en citant des sources anonymes au sein du gouvernement régional allemand. JP Morgan a démenti la rumeur.

Des articles concernant des discussions au sujet d'une fusion avec UBS ont été publiés seulement quelques mois après l'éviction du patron de Deutsche Bank John Cryan plus tôt dans l'année. John Cryan a été remplacé par Christian Sewing en avril dernier.

Peu après sa nomination, Christian Sewing a annoncé des projets pour réduire les opérations américaines et de supprimer des postes.

Des rumeurs sur une éventuelle fusion avec une autre institution financière reflète en partie les nombreux problèmes auxquels la banque doit faire face ces dernières années, parmi lesquels: 

Christian Sewing avait précédemment indiqué publiquement que Deutsche Bank serait prête à envisager une fusion, seulement si la banque redevenait rentable par la suite.

"Nous avons un plan très clair pour rester une banque mondiale, mais nous devons travailler sur la rentabilité désormais", a dit Sewing lors d'un événement à Berlin, ce lundi. 

"Si cela arrive, nous pouvons parler d'autres choses."

Version originale: Will Martin/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron de l'OCDE estime que la pensée économique dominante avant la crise ne reflétait pas la réalité ni la vie des gens

VIDEO: Nous avons interviewé Pepper, le robot humanoïde de SoftBank