Deutsche Bank est mal en point à la Bourse de Francfort. La plus grosse banque allemande chute de près de 6% jeudi, autour de 15h30, à la suite de révélations publiées par le Wall Street Journal. La Réserve fédérale américaine a jugé il y a un an que ses activités aux Etats-Unis étaient "en difficulté", rapporte le quotidien économique. 

Cette évaluation n'a jusqu'à présent jamais été rendue publique, ajoute le journal, qui s'appuie sur des sources proches du dossier. Ce statut d'activités en difficulté est l'un des plus bas dans l'échelle d'évaluation de la Fed, souligne le Wall Street Journal. 

L'action du groupe allemand affiche la plus forte baisse de l'indice sectoriel des banques européennes (-0,81%) et de l'indice européen Stoxx 600 (+0,05%). 

Cette dégradation du statut de la branche américaine de Deutsche Bank avait également poussé la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), l'organisme chargé de la garantie des dépôts aux Etats-Unis, à placer Deutsche Bank Trust Company Americas sur sa liste de "banques à problème", a ajouté le quotidien.

La banque allemande a refusé de commenter ces informations du WSJ et ses relations avec la Fed tout en déclarant qu'elle s'efforçait de remédier aux faiblesses de ses activités aux Etats-Unis identifiées par les autorités de régulation.

Elle a précisé dans un communiqué qu'en dépit des fragilités potentielles de certaines parties de ses activités aux Etats-Unis, la maison mère Deutsche Bank AG restait bien capitalisée et avait des réserves de liquidités suffisantes.

Le titre dégringole finalement de 7,15% à la clôture de la Bourse de Francfort, pour finir à un plus bas historique de 9,16 euros. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Deutsche Bank fait peser un risque sur tout le système selon Christine Lagarde

VIDEO: On a testé le sommeil polyphasique — il modifie considérablement le mode de vie