Le nouveau patron de Deutsche Bank coupe plus de 7000 postes

Christian Sewing, nouveau DG de Deutsche Bank, à l'AG de la banque à Francfort, le 24 mai 2018. REUTERS/Kai Pfaffenbach

Les dernières rumeurs faisaient état de 10.000 suppressions de postes

Ce sont officiellement plus de 7000 emplois qui seront coupés chez Deutsche Bank, a annoncé la banque allemande jeudi, avant l'assemblée générale annuelle du groupe.

De 97.000 actuellement, les effectifs passeront "bien en dessous" sous la barre des 90.000, dans le cadre d'une vaste restructuration destinée à réduire les coûts et recouvrer sa rentabilité. 

 La plupart des postes visés sont à New York et à Londres.

Ce nouveau chambardement intervient après un remaniement de sa direction en avril, qui a vu Christian Sewing prendre la tête de la banque.

"Nous restons attachés à notre banque de financement et d'investissement et à notre présence à l'international – nous sommes inflexibles sur ce point. (...) Nous sommes l'alternative de l'Europe sur les marchés financiers et boursiers internationaux. Nous devons toutefois nous concentrer sur ce que nous faisons vraiment bien", a déclaré ce dernier dans un communiqué.

La banque allemande a notamment précisé qu'elle comptait diminuer de 25% les effectifs de son activité de vente et de trading actions après avoir passé en revue cette division.

Ces réductions d'effectifs abaisseront l'exposition à l'endettement de la banque d'investissement de 100 millions d'euros, soit 10%, l'essentiel des réductions devant avoir lieu cette année, a indiqué Deustche Bank.

Deutsche Bank avait déjà annoncé le mois dernier une réorganisation en profondeur de son activité de banque d'investissement, après un premier trimestre marqué par un bénéfice en forte baisse.

Le titre gagnait 0,15% à 10,91 euros à Francfort vers 08h15 GMT après avoir hésité dans les premiers échanges.

L'action a perdu plus de 31% depuis le début de l'année.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente Christian Sewing, qui a commencé comme simple employé de Deutsche Bank avant d'en prendre les commandes des années plus tard

Les animes pourraient donner un gros avantage à Netflix face à Disney+