Publicité

Deux doses du vaccin de Pfizer renforcent la protection contre les variants, selon une étude

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Deux doses du vaccin de Pfizer renforcent la protection contre les variants, selon une étude
Un centre de vaccination en voiture dans la ville d'al-Wakrah, au nord de la capitale Doha, le 31 mars 2021. © Anne Levasseur/AFP via Getty Images
Publicité

Selon des données réelles provenant du Qatar, une deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer renforce la protection contre les variants du coronavirus, y compris celui, inquiétant, venu d'Afrique du Sud. L'étude qatarie, publiée le 5 mai sous forme de lettre dans le New England Journal of Medicine, a révélé que le vaccin contre Covid-19 co-développé par Pfizer et BioNTech était efficace à 54% contre les maladies graves après une dose et à plus de 90% contre les Covid-19 graves deux semaines après la deuxième dose. Le Qatar a administré les vaccins à 21 jours d'intervalle.

Les auteurs de l'étude ont constaté qu'une deuxième dose du vaccin de Pfizer offrait une forte protection contre les variants, notamment contre le variant B.1.351, découvert pour la première fois en Afrique du Sud. Les expériences précédentes de Pfizer en laboratoire ont montré que les anticorps produits par le vaccin ne fonctionnaient pas aussi bien contre un pseudovirus similaire au B.1.351. Il n'était pas clair comment cette découverte en laboratoire se traduirait dans le monde réel.

À lire aussi — L'efficacité du vaccin Pfizer chez les enfants de 2 à 11 ans sera déterminée d'ici septembre

Dans l'étude qatarie, le vaccin de Pfizer s'est révélé efficace à 75% pour prévenir les infections de gravité variable causées par le variant découvert en Afrique du Sud, appelé B.1.351, après deux doses, et efficace à 16,9% contre les infections à B.1.351 après une dose.

L'étude vient également s'ajouter à un nombre croissant de données réelles, notamment en provenance d'Israël, qui suggèrent que le vaccin de Pfizer est très efficace contre le variant très infectieux B.1.1.7, le variant découvert pour la première fois au Royaume-Uni et couramment rencontré aux États-Unis, où plus de 20 000 infections ont été signalées dans les 50 États, selon les agences de contrôle et de prévention des maladies (CDC — Centers for Disease Control and Prevention).

Deux semaines après la deuxième dose, le vaccin de Pfizer était efficace à 89,5% pour prévenir les infections de gravité variable causées par le B.1.1.7, et à 29,5% pour les infections de gravité variable causées par le B.1.1.7 après une seule dose.

À lire aussi — Indien, brésilien, sud-africain... Ce qu'il faut savoir sur ces variants qui inquiètent les scientifiques

L'importance de recevoir la deuxième dose

Plus de 6 000 personnes sur les plus de 385 000 ayant reçu une seule dose ont attrapé le coronavirus et cinq sont décédées du Covid-19. Alors que plus de 1 000 personnes sur plus de 265 000 ayant reçu deux doses ont été infectées et deux sont décédées du coronavirus, selon les auteurs de l'étude. "Presque toutes les infections ont été causées par B.1.1.7 ou B.1.351", ont-ils ajouté.

Kathleen Neuzil, professeure de vaccinologie à la faculté de médecine de l'université du Maryland, aux États-Unis, a déclaré au Washington Post : "[Les données du Qatar] mettent fortement l'accent, avec les variants, sur la nécessité de la deuxième dose. Ce qui est un message que nous avons délivré, mais maintenant nous avons des données cliniques humaines pour soutenir ce message".

Les auteurs n'ont pas précisé combien de temps après la première dose ils ont testé le vaccin de Pfizer. La protection après une dose se déclenche généralement environ 12 jours après la première dose et on ne sait pas encore combien de temps dure la protection après une seule dose. Cela signifie que l'on ne sait pas encore exactement dans quelle mesure une dose unique du vaccin de Pfizer est efficace contre les variants.

Des données réelles provenant du Royaume-Uni, où le variant B.1.1.7 est dominant, ont montré qu'une dose unique du vaccin Pfizer réduisait de 72% les infections au Covid-19 avec symptômes. Selon l'étude, la protection conférée par une dose unique est probablement maintenue pendant au moins 10 semaines, d'après les mesures des taux d'anticorps.

Une autre étude en conditions réelles réalisée en Écosse et publiée dans le Lancet du 23 avril a révélé qu'une dose unique du vaccin de Pfizer était efficace à 91% contre l'hospitalisation dans les 28 à 34 jours suivant la vaccination, mais que l'efficacité diminuait après cinq semaines.

Version originale : Dr. Catherine Schuster-Bruce/Insider

À lire aussi — Ils ont contracté le Covid-19 après avoir été vaccinés, voici ce qu'ils ont ressenti

Découvrir plus d'articles sur :