Le DG suspendu de Cambridge Analytica aurait qualifié des clients potentiels de 'nègres' dans un email

Alexander Nix, le DG suspedu de Cambridge Analytica. Pedro Nunes/Reuters

  • Le DG de Cambridge Analytica, maintenant suspendu, se serait référé à des potentiels clients en utilisant le terme "n-----s" ["nègres" — ndlt] dans un email interne. 
  • Alexander Nix a été mis à pied par la société d'analyses de données mardi 20 mars.
  • CA a été critiqué de toutes parts après des révélations que la firme avait aspiré les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook, sans leur permission. 
  • Nix aurait également piégé des politiciens avec des pots-de-vin et des travailleurs du sexe, et se serait vanté du rôle joué par CA dans l'élection de Trump en 2016.

Alexander Nix, le directeur général de Cambridge Analytica (CA) qui a été suspendu ce mardi 20 mars au soir, aurait employé un terme raciste pour désigner des clients Noirs dans un email interne. 

Nix a qualifié deux clients potentiels de "n-----s" ["nègres", ndlt] dans un email interne, a rapporté le Times, ce mercredi 21 mars. Ni l'identité des potentiels clients, ni le sujet de la correspondance n'ont été révélés.

CA n'a pas souhaité faire de commentaire immédiat à Business Insider. 

Nix et ses collègues ont été discrètement filmés par la chaîne britannique Channel 4 News, se vantant du fait qu'ils ont travaillé au sein de plus de 200 campagnes électorales dans le monde, incluant des pays tels que le Nigéria, le Kenya, la République tchèque, l'Inde et l'Argentine. 

Ils ont également été filmés en train de proposer à des politiciens des pots-de-vin et des travailleurs du sexe, et ont mis en avant la manière dont ils auraient aidé Trump à remporter l'élection présidentielle américaine. En caméra cachée, Nix a également révélé que l'équipe utilisait un système d'emails qui s'auto-détruirait.

CA a depuis clamé ne pas être "une entreprise qui pratique le chantage" et que les allégations supposant qu'ils auraient aidé Trump à se faire élire étaient "totalement absurdes". 

Cambridge aurait manifestement collecté et conservé les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook à leur insu. Facebook a récemment suspendu CA pour ne pas avoir détruit ces données.

Version originale: Alexandra Ma/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tout le monde parle de Cambridge Analytica, la firme de données liée à Trump qui a siphonné 50 millions de profils Facebook — voici ce qu'il se passe

VIDEO: Une neuroscientifique explique pourquoi certaines personnes qui réussissent souffrent du 'syndrome de l'imposteur'