Un produit utilisé dans les frites de McDonald's pourrait contribuer à traiter la calvitie, selon des scientifiques japonais

  • Un remède à la calvitie se trouverait dans un produit destiné à confectionner les frites de McDonald's, selon une équipe de scientifiques japonais.
  • Les chercheurs de l'Université de Yokohama (YMU) ont utilisé du diméthylpolysiloxane pour produire des follicules qui permettraient de faire pousser les poils d'une souris, une fois transplantés.
  • Ils espèrent que cette méthode pourra être utilisée comme traitement de la perte de cheveu chez l'humain.
  • Mais ne vous réjouissez pas trop vite: le composant a été utilisé comme base au produit censé faire pousser les follicules; il n'active pas la croissance des cheveux en soi.

Des scientifiques au Japon pensent qu'un remède à la calvitie pourrait se trouver dans un composant qui est aussi utilisé pour cuire les frites de McDonald's. 

Des chercheurs de la Yokohama National University ont découvert que lorsqu'ils utilisent du diméthylpolysiloxane — que l'on trouve dans le silicone ajouté à l'huile pour cuire les frites dans la chaîne de fast-foods, précise le Evening Standard — , ils étaient capable de produire des follicules en masse, ce qui a permis de faire pousser des poils d'une souris, une fois transplantés. 

Les tests initiaux suggèrent que cette méthode "simple" pourrait aussi être utilisée pour traiter les cas de pertes de cheveux sur les humains, ont-ils déclaré. 

Dans un article publié par le journal Biomaterials, les scientifiques ont rapporté qu'ils étaient capable de générer des germes de follicules pileux à large échelle — plus de 5000 simultanément — ce qui est "l'un des obstacles les plus problématiques dans la médecine régénératrice" selon un communiqué de presse.

Dès lors que ces follicules ont été transplantés sur le dos et le crâne d'une souris, les chercheurs ont confirmé que celle-ci avait commencé à produire de nouveaux poils noirs sur ces zones. 

Yokohama National University

Et selon Junji Fukuda, un des professeur qui a participé à l'étude, l'utilisation du produit chimique était cruciale pour produire avec succès les germes du follicule pileux (GFP).

"La clé pour la production en série de GFP était un choix de matériaux de substrat pour les récipients de culture", a déclaré Fukuda dans le communiqué de presse. "Nous avons utilisé du diméthylpolysiloxane perméable à l'oxygène au fond du récipient de culture, et cela a très bien fonctionné."

Alors que le produit chimique était apparemment utile pour l'expérience, il ne déclenche pas à lui seul la croissance des cheveux. Donc, manger plus de frites de McDonald's n'est pas susceptible de provoquer la pousse de vos cheveux.

L'équipe de Fukuda espère que cette méthode peut à terme être utilisée pour traiter la perte de cheveux chez les humains.

"Cette méthode simple est très robuste et prometteuse", a déclaré Fukuda. "Nous espérons que cette technique permettra d'améliorer la régénération des cheveux humains pour traiter la perte de cheveux tels que l'alopécie androgénique."

Fukuda a ajouté: "En fait, nous avons des données préliminaires qui suggèrent la formation de GFP humain en utilisant des kératinocytes humains et des cellules de la papille dermique."

Version originale: Rosie Fitzmaurice/Business Insider UK 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les nuggets de poulet de McDonald's ont toujours ces quatre mêmes formes — et on sait pourquoi

VIDEO: 6 astuces scientifiques pour vous aider à vous endormir

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. Hannibal

    Mmmm!!! les bonnes frites pleines de dérivés pétrochimiques. Ça fait pousser les cheveux mais ça donne le cancer par contre.

Laisser un commentaire