Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple aurait revu ses ambitions dans l'automobile à la baisse — personne n'était d'accord sur ce qu'une voiture devait faire

Apple aurait revu ses ambitions dans l'automobile à la baisse — personne n'était d'accord sur ce qu'une voiture devait faire
© AP

La voiture Apple ("Apple Car") ne verra peut être jamais le jour, en partie à cause d'un manque d'entente entre les dirigeants d'Apple sur ce que le véhicule devrait faire, rapporte le New York Times.

Apple a abandonné ses plans d'origine consistant à construire un véhicule dans ses propres usines, et se concentrera plutôt sur la construction de systèmes de conduite autonome pour d'autres véhicules, d'après l'article.

Dans le même temps, l'entreprise travaille sur la construction d'une navette autonome sur son campus, surnommé PAIL pour "Palo Alto to Infinite Loop." Infinite Loop étant la rue sur laquelle le principal campus Apple est situé et Palo Alto étant une ville voisine.

Selon l'article du New York Times, les employés d'Apple travaillant sur le projet ont tout expérimenté, des tableaux de bord à réalité augmentée au tout nouveau système d'exploitation "CarOS" ou encore une sphère rotative à la place du volant, qui offrirait une amplitude de mouvements plus large.

Apple a aussi cherché à camoufler le faisceau LIDAR, une technologie présente sur les voitures autonomes donnant des informations sur l'environnement qui les entoure, qui est une composante essentielle mais souvent jugée inesthétique.

Pourtant, les cadres d'Apple ne pouvaient apparemment pas se mettre d'accord sur une directive pour la voiture. L'expert en design d'Apple, Jony Ive, voulait se concentrer sur un véhicule complètement autonome comme ceux de chez Waymo de Google. Le chef du projet original, Steve Zadesky, lui, souhaitait que la voiture Apple soit seulement semi-autonome, fonctionnant comme les véhicules Tesla lorsqu'ils sont contrôlés par la fonction Autopilot de l'entreprise.

Désormais, sous la direction de Bob Mansfield, Apple se consacre à nouveau à la construction des systèmes fondamentaux des voitures autonomes — même si cela veut dire construire ces systèmes sur des véhicules qui ne sont pas fabriqués par Apple. Apple a ainsi récemment obtenu un permis californien pour tester les voitures autonomes, et le DG Tim Cook a déclaré que l'entreprise travaillait sur les systèmes autonomes.

Apple n'a pas souhaité faire de commentaire sur le sujet. Vous pouvez lire l'article du New York Times dans son intégralité ici.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider US

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :