Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Disney+ a conquis 28,6M d'abonnés depuis son lancement en novembre

Disney+ a conquis 28,6M d'abonnés depuis son lancement en novembre
© Disney/Lucasfilm

Disney+ connaît des débuts impressionnants. Dans une conférence téléphonique à l'occasion des résultats du dernier trimestre de 2019, mardi 4 février, le PDG de la firme Bob Iger a déclaré que le service avait gagné 28,6 millions d'abonnés. Disney+ avait été lancé le 12 novembre dernier. Il s'agit de la première fois que le nombre d'abonnés de la plateforme est officiellement dévoilé par la société depuis qu'elle a déclaré que Disney+ avait engrangé 10 millions d'inscriptions après son premier jour. Ce nombre d'abonnés est supérieur à de nombreuses estimations d'analystes, qui chiffraient ce volume entre 20 et 25 millions d'abonnés, selon Deadline.

L'entreprise avait elle-même annoncé, lors de son assemblée générale en avril 2019, s'être fixé un objectif de 60 à 90 millions d'abonnés d'ici 2024. Le succès du service de vidéo à la demande de Disney a probablement été renforcé par celui de sa série "Star Wars", "The Mandalorian" (avec l'aide de Baby Yoda). Selon Parrot Analytics, il s'agissait du lancement d'une série en streaming le plus regardé au monde lors de sa sortie, avant que "The Witcher" sur Netflix ne passe devant. À titre de comparaison, Netflix comptait 167 millions d'abonnés dans le monde et 60 millions pour les seuls États-Unis au moment de la publication de ses résultats financiers du quatrième trimestre 2019 le mois dernier.

À lire aussi — Star Wars : Disney aurait mis en pause la production de la série sur Obi-Wan Kenobi et réduit le nombre d'épisodes

Près de 31 millions d'abonnés pour Hulu

La plateforme créée par Reed Hastings reste le leader incontesté du streaming, et peut compter sur une confortable avance. Mais alors que Netflix a dépassé les attentes au niveau international, en engrangeant 8,3 millions d'abonnés en dehors des États-Unis au quatrième trimestre, ses résultats outre-Atlantique se sont avérés inférieurs aux prévisions, avec seulement 420 000 abonnés payants supplémentaires. Cette croissance effritée pourrait être liée au lancement de Disney+.

La plateforme de streaming de Disney n'est présente que dans une poignée de pays à l'international, dont les Pays-Bas, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Disney+ devrait être lancée le 24 mars dans d'autres territoires, dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Irlande et le 29 mars en Inde. Hulu, l'autre grand service de streaming de Disney — qu'il propose en association avec Disney+ et ESPN Plus — comptait 30,7 millions d'abonnés américains lundi 4 février, a déclaré Bob Iger. La semaine dernière, Disney a annoncé que le PDG de Hulu, Randy Freer, se retirerait alors que la maison-mère commence à prendre un plus grand contrôle de la plateforme. La direction de Hulu relèvera de la division internationale de Disney, dirigée par Kevin Mayer, qui s'occupe des relations directes avec les consommateurs.

L'un des adversaires directs de Disney dans la guerre du streaming, Apple TV+, a également été lancé en novembre, mais l'entreprise n'a pas encore annoncé de nombre d'abonnés. Le DG d'Apple, Tim Cook, a déclaré la semaine dernière que le service était "en plein essor" et les données d'audience de ses émissions originales fournies par Parrot Analytics le confirment. Six émissions originales d'Apple ont été parmi les dix premières diffusées en streaming aux États-Unis durant le quatrième trimestre 2019. La guerre du streaming devrait encore plus s'intensifier au printemps, avec le lancement de HBO Max de WarnerMedia et de Peacock de NBCUniversal.

Version originale : Travis Clark/Business Insider US

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :