Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Disneyland Paris repousse la date de sa possible réouverture

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Disneyland Paris repousse la date de sa possible réouverture
L'attraction Big Thunder Mountain à Disneyland Paris. © Pixabay

Encore un coup dur pour Disneyland Paris. Alors que la destination envisageait une réouverture à temps pour les vacances d'hiver, le 13 février prochain, cette date a été repoussée au samedi 2 avril, à temps pour le weekend de Pâques, comme l'indique le site officiel. Dans un message adressé aux salariés, et publié par l'UNSA sur sa page Facebook, Natacha Rafalski, la présidente de la destination, justifie ce report par la généralisation du couvre-feu à 18 heures et le durcissement des contrôles aux frontières du pays. "Nous avons convenu que le contexte actuel n'était pas propice à une réouverture de notre resort", indique-t-elle.

Comme pour la réouverture des deux parcs à thème après le premier confinement — le 15 juillet 2020 — cette nouvelle phase de réouverture sera progressive, avec seulement deux des six hôtels du site ouverts dans un premier temps. "Notre réouverture et celle de nos hôtels se feront par phases, à commencer par les Disney's Newport Bay Club Hotel et Disney's Hotel Santa Fe le 2 février 2021, puis le Disney's Hotel Cheyenne et le Disney's Davy Crockett Ranch le 1er juillet 2021, et le Disney's Sequoia Lodge le 23 octobre 2021", détaille Natacha Rafalski.

"Compte tenu du contexte", la date du 2 avril est "susceptible d'évoluer", indique Disneyland Paris pour son site. "Nous vous en informerons dès que possible." Les personnes ayant réservé un séjour en février ou mars sont invitées à consulter les informations mises en ligne sur le site.

Cette annonce intervient dans un contexte morose pour la destination touristique payante d'Europe, qui a négocié avec les représentants du personnel l'ouverture d'un accord de rupture conventionnelle collective qui porterait sur 1 052 salariés volontaires — sur les 14 620 CDI que compte Disneyland Paris — rapportait Le Parisien le 8 janvier. Sont principalement concernés les personnels des spectacles, dont "La Légende de Buffalo Bill" et le show de cascades "Moteurs...action !", qui se sont définitivement arrêtés.

À lire aussi — Disney+ va enrichir son offre avec Star et augmenter son prix à partir de février

Découvrir plus d'articles sur :