Publicité

Disneyland Paris restera finalement fermé jusqu'à février

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Disneyland Paris restera finalement fermé jusqu'à février
Disneyland Paris n'organisera pas de saison de Noël cette année. © Andrei Dan Suciu/Wikimedia Commons/CC
Publicité

Disneyland Paris entretenait l'espoir de rouvrir à temps pour les vacances de Noël, mais les annonces d'Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre y ont mis fin. Dans un communiqué publié sur Twitter, ce mercredi 25 novembre, la destination touristique annonce qu'elle restera fermée jusqu'au 13 février prochain, soit la date du début des vacances d'hiver en région Ile-de-France. Ceux qui ont réservé pendant la période de fermeture sont invités à se rendre sur le site de Disneyland Paris pour consulter les conditions commerciales mises à jour.

A l'annonce du reconfinement fin octobre, Disneyland Paris avait annoncé une fermeture de ses deux parcs d'attractions jusqu'à février, à l'exception de la période des vacances de Noël, du 19 décembre au 3 janvier. Le confinement étant décrété à l'époque jusqu'au 1er décembre, l'entreprise espérait que les mesures sanitaires permettraient une réouverture pour deux semaines. Les parcs d'attraction ne faisant pas partie des lieux autorisés à rouvrir avec le déconfinement du 15 décembre, Disneyland Paris a donc dû se raviser.

La destination va rester fermer tout l'hiver. Pour des raisons qui semblent autant sanitaires qu'économiques. La fréquentation étant habituellement basse en janvier et février en dehors des vacances scolaires. Après le premier confinement, Disneyland Paris avait pu rouvrir le 15 juillet. Mais sans la clientèle étrangère habituellement nombreuse, les deux parcs du site n'auraient accueilli qu'un tiers de visiteurs par rapport à la normale, selon Le Parisien. Ils n'auraient même jamais atteint la jauge maximale quotidienne fixée à 25 000 visiteurs.

A lire aussi — Les réservations SNCF explosent après les annonces d'Emmanuel Macron

Découvrir plus d'articles sur :