Doctolib va proposer des consultations à distance — une étape de plus dans son objectif de 'transformer le système de santé'

Ivan Schneider, Jessy Bernal et Stanislas Niox-Chateau, cofondateurs de Doctolib. Doctolib

Doctolib veut profiter de la prise en charge des téléconsultations par l'Assurance maladie.

Depuis le 15 septembre, ces actes, qui affichent les mêmes prix que les consultations classiques, sont en effet remboursés. Doctolib, le site de prise de rendez-vous médicaux qui revendique 20 millions de visites par mois et 60.000 médecins connectés — et qui vient de racheter son concurrent MonDocteur — proposera un service de consultation en visioconférence à partir du 1er janvier 2019.

C'est Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur de la startup, qui l'annonce au Parisien et au Monde ce jeudi 27 septembre.

Doctolib permettra à ses utilisateurs de prendre un rendez-vous avec leur médecin traitant ou un spécialiste pour une consultation à distance. Ils devront remplir un questionnaire pour déterminer si la consultation nécessite la présence physique d'un praticien ou non. Si la consultation a lieu à distance, une ordonnance pourra être envoyée au patient sur le site à la fin de celle-ci.

Doctolib travaille actuellement avec 500 médecins pour réfléchir à la meilleure façon d'accompagner les patients et de former les praticiens à cette nouvelle pratique.

Stanislas Niox-Chateau indique au Monde que la téléconsultation va devenir "une nouvelle activité" à court terme pour son entreprise mais pas "une fin en soi". "Nous avons bien d’autres sujets pour continuer à transformer le système de santé", précise-t-il.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La concentration débute dans l'e-santé — la startup de prise de rendez-vous en ligne Doctolib rachète sa rivale MonDocteur

VIDEO: Voici les aliments à manger pour avoir un cœur en bonne santé